Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

"Si l'on désire un amour qui protège contre les blessures, il faut aimer autre chose que Dieu..."

29 Mars 2013, 03:14am

Publié par Fr Greg.

 

57

 

 

 

 

« Peut-il y avoir des remèdes humains pour ceux qui sont malades du feu divin ? Qui sait jusqu’où va la profondeur de cette blessure ? »

Thérèse d’Avila.

 

Aucune vie intense n’est exempte d’épreuves. Aucun cœur aimant n’échappe à la brisure. Plus haut vole le désir, plus il est menacé. Et toute âme noble se voit en ce monde meurtrie et injuriée.

Qu’elle apparaisse sous forme de déchirure d’amour, de beauté ou de douleur, la blessure a pour sens d’ouvrir l’homme à l’inconnu, voire à l’illimité. Et d’abord elle rappelle que toute grande rencontre laisse une trace ineffaçable et que la grâce d’être touché au cœur désigne, élit même l’être véritablement humain.

Jacqueline Kelen – Divine blessure