Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Qu'est-ce qui rend visible la miséricorde de Dieu, sa tendresse pour toute créature?

20 Octobre 2013, 08:30am

Publié par Fr Greg.

44254_pape-francois-enfant.jpg

 

Tant de personnes se sont éloignées de l’Église. Il est erroné de rejeter les fautes d'un côté ou de l'autre, car il n'y a pas lieu de parler de faute. Il y a des responsabilités dans l'histoire de l’Église et de ses hommes, il y en a dans certaines idéologies et aussi chez des personnes individuelles. Comme enfants de l’Église nous devons continuer le chemin du Concile Vatican II, nous dépouiller des choses inutiles et nuisibles, des fausses sécurités mondaines qui appesantissent l’Église et abîment son vrai visage.

Il faut des chrétiens qui rendent visible aux hommes d'aujourd'hui la miséricorde de Dieu, sa tendresse pour toute créature. Nous savons tous que la crise de l'humanité contemporaine n'est pas superficielle, elle est profonde. Pour cela la nouvelle évangélisation, tandis qu'elle est appelée à avoir le courage d'aller à contre-courant, de se convertir des idoles vers l'unique vrai Dieu, ne peut qu'utiliser le langage de la miséricorde, fait de gestes et d'attitudes avant même que de paroles. L’Église au milieu de l'humanité d'aujourd'hui dit : Venez à Jésus, vous tous qui êtes fatigués et oppressés, et vous trouverez le repos pour vos âmes (cf. Mt 11,28-30). Venez à Jésus. Lui seul a les paroles de vie éternelle.

Tout baptisé est "christophore", c'est-à-dire porteur du Christ, comme disaient les Pères anciens. Qui a rencontré le Christ, comme la Samaritaine au puits, ne peut pas garder cette expérience pour soi, mais ressent le désir de la partager, pour porter les autres à Jésus (cf. Jn 4). Il faut tous se demander si celui qui nous rencontre perçoit dans notre vie la chaleur de la foi, voit dans notre visage la joie d'avoir rencontré le Christ !

2. second aspect : la rencontre, aller à la rencontre des autres. La nouvelle évangélisation est un mouvement renouvelé vers celui qui a perdu la foi et le sens profond de la vie. Ce dynamisme fait partie de la grande mission du Christ d'apporter la vie dans le monde, l’amour du Père à l’humanité. Le Fils de Dieu est "sorti" de sa condition divine et est venu à notre rencontre. L’Église est à l'intérieur de ce mouvement, tout chrétien est appelé à aller à la rencontre des autres, à dialoguer avec ceux qui ne pensent pas comme nous, avec ceux qui ont une autre foi, ou qui n'ont pas la foi. Rencontrer tous, car tous ont en commun d'être créés à l'image et à la ressemblance de Dieu. Nous pouvons aller à la rencontre de tous, sans peur et sans renoncer à notre appartenance.

Personne n'est exclu de l'espérance de la vie, de l'amour de Dieu. L’Église est envoyée éveiller de partout cette espérance, spécialement là où elle est étouffée par des conditions existentielles difficiles, parfois inhumaines, là où l'espérance ne respire pas, étouffe. Elle a besoin de l'oxygène de l’Évangile, du souffle de l'Esprit du Christ ressuscité, qui la rallume dans les coeurs. L'Eglise est la maison dont les portes sont toujours ouvertes, non seulement pour que chacun puisse y trouver un accueil et respirer amour et espérance, mais aussi pour que nous puissions en sortir pour apporter cet amour et cette espérance. L'Esprit-Saint nous pousse à sortir de notre enclos et nous conduit jusqu'aux périphéries de l'humanité.

 

François, Pape.

 

Traduction de Zenit, Anne Kurian

Commenter cet article