Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Disconnect !

30 Octobre 2013, 08:46am

Publié par Fr Greg.

 

Disconnect-affiche

 

Une invitation à se déconnecter d’urgence !    

Une femme ayant perdu son fils passe son temps sur un forum où elle trouve matière au dialogue que lui refuse son mari. Mais ces tchats en apparence bienveillants lui vaudront un piratage de toutes ses données, bancaires comme d'identité, dont les conséquences pourraient être dramatiques. Deux gamins créent un faux profil Facebook pour mieux humilier l'un de leurs camarades de classe. Une journaliste entre en contact avec un jeune homme se livrant à du tchat pornographique sur le net. Mais son désir de l'interviewer se mêle aussi à une compassion qui n'a pas sa place dans son métier...

21048396_20131010140038274.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q.jpg

Comme toujours avec les films qui traitent de l’influence d’internet, de fervents supporters crieront au scandale et à la diabolisation d’un outil permettant la libre expression individuelle. D’autres iront même plus loin en disant que l’auteur n’a rien compris à ce qu’est la toile, ni à comment les ados l’utilisent, dans leur vie quotidienne, au travers notamment des réseaux sociaux. Ce fut le cas notamment lorsque Hideo Nakata s’est attaqué au sujet avec le pourtant prenant "Chatroom", les détracteurs reprochant l’impossible transposition cinématographique du tchat en ligne et la stigmatisation de dérives fantasmées, basées sur l’esprit potentiellement pervers des utilisateurs.

"Disconnect" s’inscrit donc dans cette lignée, décrivant, au travers de trois histoires construites en parallèle, les dangers d’une confiance mal placée, en des individus qui utilisent internet pour arriver à des fins peu avouables. L’outil apparaît donc comme un simple média, qui permet à quelques-uns de se faire passer pour d’autres. La malhonnêteté, la véracité des rapports humains est donc au cœur de l’intrigue, en cette époque du tout Facebook, où, la « manif pour tous » l’a bien montré, vos prétendus amis, affichés à côté de votre mur, ne sont peut-être pas tant amicaux que cela.

 

21048394_20131010140037301.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q.jpg

Ressemblant dans sa forme au "Collision" de Paul Haggis, ce film choral croise habilement ces destins bousculés par l’irruption d’un mensonge dans leur vie, mettant en péril l’équilibre d’un ménage, anéantissant le peu d’assurance acquise par un jeune adolescent, et bousculant les certitudes d’une MILF (ou plutôt ici une « puma », comme la désigne le jeune prostitué, c’est à dire le stade préalable à la « couguar »). Tissant sa toile autour de thématiques comme la tentation de la vengeance personnelle, le désir de réussite, le rêve d'une autre vie, le suicide, le scénario crée progressivement une tension qui ne trouvera son exutoire que dans un final dramatique dont il est difficile de ne pas ressortir terrassé.


Venu du documentaire - "Muderball" fut nominé à l’oscar en 2005 -, Henry-Alex Rubin réussit un premier long métrage de fiction qui fait froid dans le dos. Avoir Internet chez soi, c’est en somme avoir un rival, un harceleur, un voleur, même un assassin à la maison. Remonter à la source d’une escroquerie informatique peut demander des semaines, pour constater que le site, hébergé dans un pays étranger, peut opérer en toute impunité.

20512504-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

"Disconnect" d'Henry-Alex Rubin expose de façon réaliste, quasi documentaire, comment ces nouveaux outils de communication peuvent rapidement transformer la vie en cauchemar. Et comment les réseaux sociaux peuvent créer l’illusion de relations qui accentuent en fait l’isolement des personnes.

 

Réalisation : Henry-Alex Rubin. Scénario : Andrew Stern, Henry-Alex Rubin. Avec Alexander Skarsgård, Jason Bateman, Paula Patton, Frank Grillo, Hope Davis… 1h 55.


 

Commenter cet article