Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Ceci est mon corps

1 Juillet 2021, 16:06pm

Publié par Grégoire.

15e anniversaire d'ordination

15e anniversaire d'ordination

Je rends grâce à Jésus avec vous de ce don du sacerdoce. Don complètement gratuit. C’est Jésus qui s’efface, qui donne sa place pour qu’on le rende présent dans son offrande à la Croix. Donner Jésus le plus personnellement possible. Donner son pardon sans condition et, avec sa grâce, être le plus possible sa présence, sa miséricorde, sa proximité et son exigence d’amour.

Parce que Jésus c’est cela : la bonté absolue, la miséricorde sans limite et une exigence d’amour. Jésus s’est fait ami des hommes. C’est ça le prêtre. C’est donner Jésus totalement, inconditionnellement, puisqu’il veut avec chacun, le lien le plus personnel et le plus simple qui soit.

C’est pour cela que Jésus nous fragilise, nous appauvrit, nous fait tomber de nos piédestal. Il n’aime pas nos petites gloires, les rôles ou l’importance qu’on se donne, parce que cela nous empêche d’entrer dans un lien simple et personnel.

C’est pour ça que le prêtre, donne Jésus, donne le Père, en se donnant personnellement. On est pas prêtre pour célébrer un rite, mais pour aimer et se laisser manger. C’est ça qui est extraordinaire : en consacrant on ne dit pas « ceci est le corps de Jésus » mais « ceci est MON corps ». Et donc, on est prêtre pour être mangé. Puisque la finalité de l’eucharistie c’est la communion.

Jésus, il est celui qui se donne tellement qu’il faut qu’il soit mangé. Jésus n’est pas venu célébrer un rite ou une liturgie. La Croix, la Cène ou Noël c’est pas d’abord une cérémonie religieuse. Il n’y a aucun chant, aucune bougie, aucun vêtement liturgique… rien de beau, ni d’esthétique. Non. C’est Lui pour nous.

Dans l’A.T, le prêtre offrait des sacrifices. Dans le N.T Celui qui offre et ce qui est offert c’est la même chose. Le prêtre donne Dieu, en s’offrant. Il se fait Agneau, il s’offre lui-même. L’hostie que l’on consacre c’est lui-même et chacun des amis de Jésus. De même que pardonner les fautes, c’est les prendre sur soi, comme si c’était les nôtres.

C’est ça que doit vivre le prêtre. Ce n’est pas d’abord l’efficacité des sacrements, mais désirer vivre en offrande d’amour. Vouloir devenir hostie dont chacun puisse se nourrir.

Je voudrais vous remercier de votre amitié et de votre fidélité à Jésus. Car Jésus nous donne de continuer réellement entre nous son mystère, son don. Il ne faut jamais en douter. Et j’ai donc besoin de vous pour vivre jusqu’au bout ce qu’il veut donner au monde à travers nous. Ce n’est pas un hasard que nous soyons ensemble à Pasquaro. Pour combien de temps, personne ne sait. Mais ce dont je suis certain c’est que l’on a quelque chose à vivre que personne ne peut vivre à notre place. Comme Marie et Jésus à Nazareth.

Jésus n’a pas besoin de nous, mais il a voulu avoir besoin de nous. Et les dons qu’il nous fait c’est pour qu’on aille le plus loin dans l’amour.  

C’est sa joie aujourd’hui de nous voir être là, communier et désirer nous aimer comme il nous aime. Je sais qu’il vous remercie.

Grégoire +

Commenter cet article