Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Qui m’a touché ?

26 Juin 2021, 18:06pm

Publié par Grégoire.

Qui m’a touché ?

« Qui m’a touché ? »

Ces deux histoires, une femme malade et une enfant morte, montre que le mal contre lequel on ne peut rien faire et nos morts, c’est là où Jésus s’unie définitivement à nous.

La femme « avait des pertes de sang depuis douze ans, elle avait souffert du traitement de nombreux médecins, elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration, au contraire, son état avait plutôt empiré »

Cette femme malade est considérée comme impure par la loi et -comme les lépreux- est exclue des rassemblements. Et elle va faire ce qui n’est pas permis par la loi.

La petite fille de douze ans en train de mourir, est source de désespoir pour son père et les gens de sa maison « Ta fille vient de mourir. A quoi bon déranger encore le maître ? »

On a ici tout les drames humains : l’impuissance de la science -la médecine-, le désespoir engendré par la mort, l’exclusion par la loi, le regard sur le mal comme un obstacle infranchissable et la dureté des grands prêtres qui imposent des lois religieuses qui ne sont que préceptes humains !

Le coeur de cet évangile c’est l’audace folle de cette femme : elle va toucher Jésus. Toute la foule le touche et pourtant elle seule a un vrai contact avec Lui.

C’est ça la nouvelle alliance : Dieu qui se fait relatif et vient s’unir à chacun de nous dans notre chair, par ce simple touché. Pourquoi ? Parce que aimer réclame le don de tout nous-même, donc de toucher l’autre. La parole ne suffit pas. Parler c'est, normalement, déjà communiquer quelque chose de nous-même. Mais toucher quelqu’un, donner la main, embrasser, c’est se livrer, se donner.

Aimer c’est être relatif à un autre, tel qu’il est. C’est bien la nouvelle loi : « aimez-vous les uns les autres » C’est pour ça que toutes nos rencontres, tout nos gestes humains, nous préparent à toucher Jésus dans l’Eucharistie. 

Jésus est vulnérable à notre toucher « Qui m’a touché ? » C’est le cri de Jésus quand on communie « est-ce que tu me touches vraiment ? Est-ce que tu attends quelque chose ? Est-ce que tu es là pour moi quand tu me reçois ? Est-ce que tu me livres toutes tes peurs, tes désirs, tes attentes ? »

Nos pauvretés, nos misères, là où on ne s’en sort pas, Jésus les permet pour qu’on ait cette audace d’aller le toucher, d’aller le prendre et tout lui mendier.

Souvent nous sommes comme cette foule « la foule t’écrase et tu dis 'qui m’a touché' ? » ça c’est extraordinaire. Tout ces gens n’étaient pas en règle, n’étaient certainement pas allé se confesser. Et Jésus accepte d’être touché par des gens qui ne sont pas prêt. Ça ne le dérange pas. Au contraire. Il est donné en pure perte. Il vient chercher ce qui est perdu, malade, mort. C’est la gratuité de Dieu. Il est donné, même quand on ne fait pas attention à Lui. C’est de fait difficile d’être conscient que l’Eucharistie c’est réellement Jésus pour moi. Seul lui peut nous dire son don !

Dans la communion, Jésus nous crie « qui m’a touché ? ». Il veut nous saisir : « Jésus saisit la main de la petite fille et lui dit : Lève-toi » et, Il nous dit « Lève-toi ! ne crains pas, croit, ait confiance, j’attends ton audace, crois que je viens pour toi  »

Grégoire +

Commenter cet article