Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Demeurez en moi comme moi en vous ...

29 Juin 2021, 16:13pm

Publié par Grégoire.

Demeurez en moi comme moi en vous ...

« Et vous, que dites vous ? Pour vous qui suis je ? »

Le choix de Jésus sur Pierre et Paul, ce n’est pas d’abord pour qu’ils accomplissent une mission, pour avoir quelqu’un pour diriger, ou pour faire quelque chose pour Lui. Ce choix de Jésus sur le premier Pape et l’apôtre qui a certainement le plus formé visiblement l’Eglise, Paul, c’est en premier pour Jésus nous dire qui il est « pour vous qui suis-je ? »

L’Eglise ce n’est pas d’abord une grande institution qui organise les choses de Dieu. L’Eglise c’est en premier le mystère même de Jésus, Dieu fait chair qui continue de vivre, de se donner à voir. C’est Jésus présent en chacun de nous. Il s’est effacé pour nous laisser toute la place, sa place. Nous sommes son corps. Réellement. Il est la vigne et nous les sarments : il y a une unité substantielle entre Lui et nous !

On voit donc quelque chose de Jésus en Pierre, puisque Jésus est notre Père, celui qui nous conduit, Celui qui est source et gardien de notre vie divine, de notre confiance, et de la sainteté de notre vie, c’est à dire celui qui nous rend semblable à Dieu.

Et on voit quelque chose de Jésus dans l’apôtre des nations, théologien. Puisque Jésus est venu nous révéler le Père, Paul nous révèle ce don de la grâce, de la vie divine qui devance toute coopération, qui fait qu’on est source de vie divine les uns pour les autres par notre désirs

C’est cela Pierre et Paul, c’est le visage, la présence de Jésus qui nous est présent autrement. Comme dit Paul : « ce n’est plus moi qui vit, mais le Christ qui vit en moi »

Et cette fête doit nous éclairer sur la signification profonde de notre vie : Jésus nous a choisit, nous a placé là, parce qu’on est quelque chose de sa présence sur terre que personne d’autre ne peut dire. 

C’est comme cela qu’on doit se regarder les uns les autres, non pas en fonction de nos caractères, nos apparences, ou nos misères. Mais selon ce qu’on est pour Jésus. Dans la foi, nous sommes chacun une présence réelle de Jésus. Autrement réelle que la présence sacramentelle, mais non moins réelle.

Et c’est pour cela que la charité, l’amitié divine est urgente. c’est chercher à avoir une amitié personnelle avec son frère, sa soeur, c’est -avec la prière silencieuse- la manière d’entrer dans cette amitié personnelle avec Jésus.

Grégoire +

Commenter cet article