Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Ce silence d’amour de Dieu pour nous

1 Avril 2021, 13:59pm

Publié par Grégoire.

Ce silence d’amour de Dieu pour nous

Dieu, qui est pur Esprit, qui contient tout et est présent à tout, s’est tellement abaissé, s’est tellement incarné, qu’il se fait notre nourriture. pain et vin. Solide et liquide. 

Jésus se sert de sa toute-puissance pour s’abaisser le plus qu’il le peut, Il épouse et devient la passivité de la matière pour être relatif à chacun, se donnant à manger, à boire, à nous qui ne sommes pas prêt. Et nous ne serons jamais prêt face à un tel don. Parce que c’est son don qui nous rend prêt. 

Et pour ne pas qu’on reste spectateur, Jésus se met à genoux et lave les pieds de ses apôtres. Voilà la Pâque : passage à une nouvelle relation avec Lui: Dieu se met à nos pieds, se fait notre esclave !

Et la réaction de Pierre dit bien combien ce n’est pas normal ce bouleversement liturgique, que le respect dû à Dieu exige une autre attitude: « Toi me laver les pieds? Jamais ! » Or, refuser cette proximité, cette simplicité avec Lui, c’est refuser sa volonté, son amour. Il n’y a plus de « juste place », de « respect légitime », de « distance appropriée ». Il s’agit de se laisser aimer et de se donner sans plus se regarder. Parce que si on est tordu, abimé et inadéquat à son don, Dieu est au-dessus de tout et il fait ce qu’il veut ! Qui suis-je pour mettre une distance ? Il s’agit de voir Jésus qui se met à mes pieds aujourd’hui, comme un esclave pour une nouvelle proximité avec Lui.

Le lavement des pieds conduit à l’Eucharistie, ou Jésus nous donne son Corps comme Pain. L’aliment le plus simple, qui est là pour celui qui s’en sert. Ce n’est plus du pain, c’est la chair et le sang de Dieu: « Ceci est mon Corps, ceci est mon sang parce que je veux être un avec vous ». On ne peut aller plus loin dans l’amour. L’eucharistie c’est de l’amour pur : un geste de pure gratuité et totalement pauvre: rien d’éclatant, ni de séduisant. Sans résultat apparent. 

Et c’est un geste, car l’amour réclame un don réel, corporel, total. L’eucharistie nous donne, d’une façon délicate, non sanglante, l’offrande de Jésus à la croix, son don au Père et à chacun de nous. C’est le même amour. Jésus m’aime comme il aime le Père. Chacun peut donc dire, l’eucharistie c’est Jésus pour moi. Jésus aime chacun de manière unique et absolu. C’est le privilège de Dieu. Tout Jésus est pour moi d’une façon unique.

Le fruit de ce don, c’est Jean qui touche que ce qui est premier, c’est d’être Celui que Jésus aime. C’est le fruit de l’eucharistie : se reposer sur la poitrine de Jésus, peut importe notre état. Jésus désire que nous entrions dans une intimité extrêmement simple avec Lui, que nous répondions en venant nous reposer auprès de Lui, nous nourrir de sa présence.

Le terme de l'Eucharistie, c'est non seulement de nous unir à Lui : on est un avec Jésus et un avec tout ceux qui communient. C’est pour cela que l’eucharistie est la seule règle de la vie chrétienne. C’est la nouvelle loi, chacun doit dire à Jésus et à son prochain: « ceci est mon corps, ma vie, livré pour toi » être donné, offert comme le pain et en même temps passif, liquide, livré comme le vin. 

Tel est le sens aussi du : « Faites cela en mémoire de moi » qui n’est pas seulement le commandement de célébrer la messe, mais pour chacun de se donner corps et sang, à son frère, à sa soeur, à celui qui n’est pas capable de nous recevoir et pour qui ce serait du gâchis !

Pour entrer et vivre pleinement de ce secret personnel, il nous faut Marie. Marie est celle qui a reçu chaque initiative de Dieu comme un amour personnel. Elle veut nous faire recevoir  Jésus avec son intimité à elle, encore plus simplement qu’à Noël. Elle veut qu’on ait un amour maternel envers l’eucharistie, le recevoir comme un secret qui nous cache, qui nous conduit à devenir eucharistie : pur don d’amour, silencieux, dépouillé. Être là pour lui sans aucun autre but que Lui ! Et ceci dans une très grande pauvreté, qui nous garde d’avoir un droit sur ce don, pour toujours le recevoir gratuitement et demeurer dans l’action de grâce.

L’Eucharistie, silence d’amour de Dieu pour nous, parce que seul le silence peut dire l'amour.

Grégoire +

 

Commenter cet article