Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Enfouis au sépulcre pour devenir "action de grâce"

24 Février 2021, 14:36pm

Publié par Grégoire.

Enfouis au sépulcre pour devenir "action de grâce"

« Cette génération demande un signe, mais de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas ! » Luc 11, 29.

Le signe de Jonas qui nous est donné c’est Jésus descendant dans le ventre de la terre, le sépulcre ! Jonas dans le ventre de la baleine annonçait ce temps où Jésus disparaitrait de la surface de la terre. Pourquoi cette conduite ? Qu’est-ce que cela signifie pour nous ?

Jésus a été condamné comme un blasphémateur, rejeté par les grands prêtres : il se dit « Fils de Dieu » ! Jésus est condamné, parce qu'il est de trop pour les hommes ! C’est un amour trop fort, trop exigeant. C’est insupportable : un homme, ami des pécheurs, mangeant avec les publicains et les prostituées, n'est-ce pas relativiser la loi ?! !

Et ça demeure. Le petit pharisien en nous, notre capacité à nous faire mesure, nos petits jugements condamnent Jésus. On se fait juge de la conduite de Dieu ! Sinon, « mais qu’il nous donne un signe » dit-on ! Car on ne veut pas être traité comme des enfants ! C’est insupportable pour notre orgueil ! On a droit à des explications !

Jésus se tait. Il ne donne pas d’explications. Et il prend la dernière place pour montrer que seul la conduite du Père compte à ses yeux. C’est pour ça la Croix : c’est parce que la bonté du Père, son attraction se révèle dans cette offrande silencieuse de Jésus ! Seul l’abandon peut révéler la bonté du Père. Mais un abandon crucifiant : j’accepte de ne pas savoir, de taire mes incompréhensions.

Et Jésus à la croix, pardonne à ceux qui l’ont trahis, Jésus pardonne en se faisant l'agneau qu'on mène à l'abattoir, en acceptant de disparaitre. Son cadavre est remis à la terre. Il n’y a plus de présence, plus de souffrance visible pour compatir. Il n’y a plus rien. Le sépulcre,  c’est l’absence, le vide.

Séparée du cadavre de Jésus, Marie vit le sépulcre. Elle vit cette mise au tombeau, cet état cadavérique, ce silence de mort. Il n’y a plus que l’abandon : c’est la violence de la mort, l’absence de signe qui plongent ceux qui restent dans une solitude totale : être là, comme inutile, dans un pâtir à l’état pur.

Le Sépulcre : c’est Le signe que le Messie n’est pas triomphant, ce n’est pas un salut humain. Le salut c’est l’agneau qui s’offre en silence. C’est la réponse à l’orgueil de l’homme et de la femme ! L’orgueilleux veut toujours tout comprendre, il est toujours en colère ou triste ou désespéré parce que la réalité n’est jamais selon ses projets !

C’est le dragon rouge feu de l’Apocalypse : le démon est toujours en colère ! Et distille partout sa tristesse et son désespoir. Car il nous fait croire que le bonheur c’est de tout maitriser, de tout diriger. Et Il réclame ses droits ! 

Or la seule manière d’accepter de ne pas comprendre, de vivre la Croix, le sépulcre, d’être mis au tombeau, c’est l’action de grâce ! Pourquoi ? Car l’action de grâce c’est la certitude que le Père conduit tout, tout est dans sa main! Un coeur qui remercie n’est plus jamais triste, ni en colère ! Et l’action de grâce est toujours possible, même à travers les larmes, car ce que fait Dieu nous dépasse tous et est toujours plus grand que tout nos rêves, nos projets et nos petites certitudes !

On dépasse toutes nos colères, nos incompréhensions, nos blessures, en étant offert au Père, c’est à dire en étant « Eucharistie » ou action de grâce. L’eucharistie c’est pour devenir abandonné au Père qui cache son don, puisque c’est un secret d’amour. L’eucharistie c’est pour devenir action de grâce, caché et remis au Père, totalement livré, abandonné comme Jésus au sépulcre.  

Grégoire +

Commenter cet article