Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Mon ami, avance plus haut ..

31 Octobre 2020, 13:21pm

Publié par Grégoire.

Mon ami, avance plus haut ..

" Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.

Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.

Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. "

Luc 14,1.7-11.

 

Jésus veut que nous choisissions aux yeux du monde, et à nos propres yeux, la dernière place. Non par humilité ou pour nous éduquer. Non ! Jésus n’a jamais un regard ou un discours moralisateur; Il ne nous regarde jamais à partir du passé, ou des résultats ! Si Jésus veut pour chacun de nous la dernière place, c’est pour ne pouvoir que recevoir la place qu’il me donne. Une place qui est delà de tout regard extérieur, de tout honneur, au-delà de mes qualités, mes efforts et de toutes coopérations humaines.

Il me donne, comme à chacun, la première place. Il me donne sa place de fils bien-aimé, pas moins. Il vient me dire à moi, « mon ami, avance plus haut » c’est à dire « ne te regarde que dans la lumière de mon amour pour toi; ta vie n’est pas ce que tu en fais; elle est et elle a la signification que moi je lui donne; tu es Fils bien-aimée du père, pas moins ! »

C’est donc une trahison que de se regarder autrement qu’à travers ce que je suis pour lui. La sainteté, c’est de ne pas quitter ce choix actuel de Jésus, qui me fait être quelqu’un pour lui. Jésus en m’aimant me rend saint. C'est pour cela qu'il ne cesse de me dire : " Mon ami, avance, plus haut, encore.. quitte ces regards mesquins que tu as sur toi-même.. allez, avance, plus haut encore.. regarde qui tu es pour moi.." 

Car, ma sainteté c'est, en moi, l’effet actuel de son amour qui me donne d’être, actuellement, un avec lui. Et cela est

 

Ce choix est une préférence, puisque l’amour est un choix préférentiel, qui nous met à part, qui nous cache, pour ne plus vivre que de celui qui nous aime. 

En vivre, c’est tout vivre comme une initiative actuelle de Jésus pour moi, qui se sert de tout pour me donner réellement sa place. Il veut que je comprenne qu’il me donne sa place. Gratuitement. Ce n’est pas une figure de style ou une image, c’est réel. Je suis actuellement comme une seule personne avec lui. Je suis en lui. Je suis donc plus fils bien aimé du Père que toutes mes qualités ou mes défauts, ou mes misères, ou mes titres de noblesses, mon âge, mon appartenance ethnique ou paroissiale !  "Allez mon ami, avance plus haut : regarde toi autrement.."

Et ça, c’est toujours de trop pour nous. Et ce trop d’amour nous éprouve. Alors on met un peu de distance, on regarde ça de l’extérieur, on se diminue, on se regarde selon les résultats… et on ne voit pas que Jésus va jusqu’à me donner Marie. Ce qui est, dans un certain sens, plus que me donner sa chair et son sang. Il me donne celle qu’il aime.

Et, il ne me confie pas comme un paquet, comme quelqu’un à aider ! Il me donne à elle et réciproquement, pour que je sois tout pour elle ! Que je sois Jésus pour elle. Non à cause de ce que je fais, mais par ce qu’il a fait de moi. Marie n’est pas une accompagnatrice, ni une aide psy pour "défaire mes noeuds", ni un « grand manteau sous lequel me réfugier » ou je ne sais quelle dévotion… elle est Jésus pour moi : non seulement sa présence, mais son visage, son coeur, sa vulnérabilité. Parce que Marie ne fait pas nombre avec Jésus ! Elle est la perle de son coeur, son secret. Et il me la donne, personnellement.

Et là, je dois inscrire dans ma vie, que tout, oui tout ce qui est elle et tout ce qu’elle est, dans sa personne, est mien. Et cela, immédiatement. Sans discussion. Sans coopération. Sans autre raison que ce choix préférentiel de Jésus pour moi : ce qu’elle est m’est donné. Ce n’est pas un modèle à imiter, un objet d’admiration, non, c’est juste à moi ! Entièrement. Comme si tout ce que Marie a vécu et accomplis, je l’avais accomplis moi-même. Car, elle a tout vécu pour moi. C’est donc mien. C’est cela ma sainteté. C’est ne pas quitter ce don actuel qui me fait être une réalité nouvelle qui déjà n'est plus entièrement de cet univers, puisque je suis déjà du ciel.

et ainsi de tout les saints, et de tout ceux qu’il met auprès de moi …

"Allez mon ami, avance plus haut : regarde toi autrement.."

Grégoire +

Commenter cet article