Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Je ne veux plus rien que la vie nue et fraternelle.

2 Novembre 2015, 06:32am

Publié par Grégoire.

Je ne veux plus rien que la vie nue et fraternelle.

 

L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrière.

La beauté, le Christ n'en parle jamais. Il ne fréquente qu'elle, dans son vrai nom : l'amour. La beauté vient de l'amour comme le jour vient du soleil, comme le soleil vient de Dieu, comme Dieu vient d'une femme...

Un père c'est quelqu'un qui représente autre chose que lui-même en face de son enfant et qui croit à ce qu'il représente : la loi, la raison, l'expérience.... Une mère ne représente rien en face de son enfant. Elle n'est pas en face de lui mais autour, dedans, dehors, partout. Elle tient l'enfant levé au bout des bras et elle le présente à la vie éternelle. Les mère ont Dieu en charge.....

Dire de quelqu'un qu'il est saint c'est simplement dire qu'il s'est révélé, par sa vie, un merveilleux conducteur de joie.

Qui a vu l'enfant François grandir ? A part Dieu, personne ou presque.

L'âme est de la famille des oiseaux.

Juste le Très Bas qui chuchote à l 'oreille du dormeur, qui parle comme seulement Il peut parler : très bas.

Ce n'est pas du monde qu'il sort, c'est de lui. Il va là où le chant ne manque jamais de souffle...

    Il ne cherche pas la pauvreté; Il cherche l'abondance qu'aucun argent ne sait donner. Il devine à l'instinct que la vérité est bien plus dans le bas que dans le haut, bien plus dans le manque que dans le plein.

.... La vérité est dans la jouissance qu'elle nous donne.

Par nature, l'amour n'existe pas. Ce qui est naturel c'est cette manière d'aimer qui vous ressemble et qui vous flatte... Ce qui est surnaturel c'est d'entrer dans la léproserie... seul le Très Bas peut s'incliner aussi profondément avec autant de grâce...

Il a trouvé la maison de Son Maître. Il sait maintenant où loge le Très Bas : au ras de la lumière du siècle, là où la vie manque de tout, là où la vie n'est plus rien que vie brute, merveille élémentaire, miracle pauvre, donner à mon âme la minceur qui convient, l'humilité nécessaire.

Je ne veux plus rien que la vie nue et fraternelle. Mais la vie me vient de plus que toi.

Le vrai père c'est celui qui bénit... Le vrai père c'est celui qui ouvre les chemins par sa parole. Une vie c'est fait pour qu'on la donne - et pour rien d'autre.

Il emprunte la voix du Très Bas, jamais celle du Très Haut.... S'il préfère l'infinie douceur à l'infinie colère, il sait bien que toutes deux procèdent du même seul infini - celui de l'amour.

Lui, il s'adresse à Dieu pour L'entretenir des hommes, pour faire tinter à l'oreille de Dieu lointain cette pure note que chacun délivre par sa vie, par le seul maintien de sa vie dans la durée. Il parle avec tout l'univers car tout a puissance de parole dans l'amour, car tout est doué de sens dans l'amour insensé. Il parle avec douceur à chaque vie éphémère et les rassemble toutes dans une éternité d'amour régnant.

Le peuple juif est un peuple que Dieu s'est inventé dans Sa Misère d'Amour, un peuple rien que pour Lui.

Pour que l'homme puisse se connaître, il fallait plus qu'un nom : une absence à soi, une "torpeur" suivie d'un arrachement, d'où lui venait une femme.

Les femmes ont la vie en garde pendant l'absence de Dieu.

Christian Bobin, Le Très bas.