Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'amour comme itinéraire vécu... (II)

27 Septembre 2011, 05:22am

Publié par Father Greg

 

 

bouguereau16.jpgAnna, comment te prouver qu’au-delà de toutes ces amours qui remplissent notre vie, il y a l’Amour ? L’Epoux passe par cette rue et par toutes les rues. Comment te prouver que tu es la bien-aimée ? Il faudrait percer une couche de ton âme, comme on creuse la terre d’un sous-bois pour trouver une source dans la verdure de la forêt. Tu l’entendrais dire alors : « Ma chérie, tu ne sais pas à quel point tu fais partie de mon amour et de ma souffrance ». Aimer, c’est donner la vie au-delà de la mort : c’est faire jaillir dans les profondeurs de l’âme une eau vive qui brûle ou couve sans pouvoir se consumer. La flamme, la source !.. Tu ne ressens pas la fraîcheur de la source, Anna, et la flamme te dévore, n’est-ce pas ?

 …..

 

J'ai revu Anna, ce soir. Après tant d'années, elle est encore sous l'effet de sa rencontre avec l'Époux. Elle a pris le chemin de l'amour complémentaire. Elle complète, quand elle donne et quand elle reçoit, et dans d'autres proportions qu'avant. La crise par laquelle elle est passée était très grave, tout menaçait de s'écrouler. S'il n'y avait pas eu la rencontre avec le Bien-Aimé... Le renouveau ne pouvait commencer que grâce à lui. Au début, Anna n'en a ressenti qu'une vive douleur. Peu à peu, l'apaisement est venu. Quelque chose s'est mis à grandir, quelque chose d'insaisissable, qui n'avait pas pour eux le goût de l'amour. Mais ils finiront, je pense, par le trouver. Anna sans doute plus facilement que Stéphane.

 

La cause du drame, il faut la chercher dans le passé. Il y a eu, tout simplement, erreur. Les gens se laissent emporter par un amour qu'ils croient absolu et qui n'a pas les dimensions de l'absolu. Et ils sont tellement victimes de leurs illusions, qu'ils ne ressentent même pas le besoin d'amarrer cet amour à l'Amour qui a ces dimensions. Ce n'est pas la passion elle-même qui les aveugle, mais le manque d'humilité envers l'amour dans son essence véritable. S'ils en sont conscients, ils parent au danger, énorme, car la pression de la réalité est trop forte, l'amour ne peut pas lui résister.

 

Karol Wojtyla, la boutique de l’orfèvre.

Commenter cet article