Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Celui qui est juste ne le présume pas pour lui ni pour les autres!

18 Novembre 2013, 09:19am

Publié par Fr Greg.

Rire-d-enfant.jpg

 

 

Les saints ne sont pas des surhommes, et ils ne sont pas nés parfaits. Ils sont comme nous, comme chacun de nous : ce sont des personnes qui, avant d’atteindre la gloire du Ciel ont vécu une vie normale, avec des joies et des douleurs, des fatigues et des espérances. Mais qu’est-ce qui a changé leur vie ? Lorsqu’ils ont reconnue l’amour de Dieu, l’ont suivi de tout leur cœur, sans conditions et sans hypocrisies ; ils ont dépensé leur vie au service des autres, ils ont supporté des souffrances et des adversités sans haïr et en répondant au mal par le bien, en répandant la joie et la paix.

Voilà la vie des saints : des personnes qui, par amour de Dieu, ne lui ont pas posé de conditions dans leur vie ; ils n’ont pas été hypocrites ; ils ont dépensé leur vie au service des autres, pour servir leur prochain ; ils ont souffert beaucoup d’adversités mais sans haine. Les saints n’ont jamais haï. Comprenez bien cela : l’amour est de Dieu, mais la haine, de qui vient-elle ? La haine ne vient pas de Dieu mais du diable ! Et les saints se sont éloignés du diable ; les saints sont des hommes et des femmes qui ont la joie dans le cœur, et la transmettent aux autres. Ne jamais haïr, mais servir les plus nécessiteux ; prier et vivre dans la joie ; c’est là le chemin de la sainteté !

Etre des saints, ce n’est pas le privilège d’un petit nombre, comme si quelqu’un avait eu un gros héritage ; au baptême, tous nous avons l’héritage pour pouvoir devenir des saints. La sainteté est la vocation de tous. Nous sommes donc tous appelés à marcher sur la vie de la sainteté, et cette voie a un nom, un visage : le visage de Jésus-Christ. C’est lui qui nous enseigne à devenir des saints. C’est lui qui, dans l’Evangile, nous montre le chemin : celui des Béatitudes (cf. Mt 5,1-12). Le Royaume des Cieux est en effet pour ceux qui ne mettent pas leur sécurité dans les choses, mais dans l’amour de Dieu ; pour ceux qui ont un cœur simple, humble, ne présument pas être des justes, et ne jugent pas les autres, qui savent souffrir avec qui souffre et se réjouir avec qui est dans la joie, ne sont pas violents, mais miséricordieux, et cherchent à être des artisans de réconciliation et de paix. Le saint, la sainte, est un artisan de réconciliation et de paix ; il aide toujours les gens à se réconcilier, et il aide toujours jusqu’à ce qu’il y ait la paix.

 

François, Pape, Toussaint 2013.