Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Jésus, parole secrète du Père

15 Mars 2021, 15:49pm

Publié par Grégoire.

Jésus, parole secrète du Père

« Va ton fils est vivant. L’homme crut à la parole de Jésus… »

La foi c’est s’appuyer sur l’efficacité immédiate de la parole de Dieu, de la parole de Jésus. Quand Jésus parle, c’est toujours actuel, c’est pour moi maintenant, et ce qu’il dit, cela est réalisé en moi. Croire c’est, en entendant Jésus qui me parle, adhérer, sans voir, à ce que sa parole réalise, entrer dans ce que sa parole réalise. Et ce que sa parole réalise est bien plus que tout ce que je peux comprendre. Sa parole a une taille divine, elle porte une signification infinie. Je n’en saisi que des miettes; et ne pas croire, c’est réduire cette parole a ma petite compréhension… 

Il peut y avoir un signe, un miracle extérieur que Jésus fait, mais le miracle ne dit pas toute l’étendue, toute l’efficacité de cette parole qui est Dieu lui-même s’emparant du réel. Quand Dieu parle, il recrée la réalité, il se l’approprie. Donc recevoir sa parole, c’est le recevoir Lui, me parlant, c’est croire que l’on est fait autre, que l’on est transformé par elle, recréé, changé, sans rien voir de cette transformation. Recevoir sa parole, c’est recevoir Celui qui me parle, qui me prend en Lui, et qui donne une toute autre dimension à tout ce que je vis.

C’est pour cela que Jésus disait à Nicodème : « Celui qui croit n’est pas jugé » car croire, c’est recevoir celui qui me parle, qui, en me parlant, me transforme, me change profondément ! C’est croire, être certain, que me parlant, il fait de moi un ami de Dieu, un enfant du Père.

Je suis fait ami de Dieu en l’écoutant me parler. Il n’y a rien de plus divinisant, efficace, que d’écouter Jésus me parler ! De même que le pain et le vin sont changée en Jésus par sa parole : la parole de Jésus est tellement efficace par elle-même, qu’elle n’a même pas besoin que le pain ou le vin coopère ! Les accidents ne sont pas changés, mais l’être du pain, son existence est changé : « ceci, ce pain, ce vin, est moi ». 

C’est pour cela que « Celui qui croit n’est pas jugé » car quand je reçois sa parole : je suis fait ami de Jésus, enfant du Père ! C’est cela croire en son amour efficace sur nous. Et cela nous garde dans la joie ! 

Ce passage de l’évangile, dit aussi, plus profondément, la grande demande du Père éternel à Jésus : derrière ce pauvre père, se cache le Père qui vient mendier à Jésus de sauver ses enfants, chacun de nous ! Et Jésus répond au Père en descendant lui-même à notre chevet, en venant nous chercher.

C’est très important pour notre espérance, de comprendre que le Père se soucie de nous, qu’il agit pour nous, qu’il a un désir énorme que nous soyons toujours plus ses enfants, c’est à dire que nous aimions de plus en plus, que nous nous aimions, que nous nous portions, c’est cela être enfants du Père, c’est être pères, ou mères les uns pour les autres, nous porter dans nos misères, courir au chevet de celui qui ne va pas bien, et se faire son père, son frère sa soeur, sa mère ! 

Cela fait la joie du père, c’est cela qu’il demande à Jésus, donc qu’il nous demande, puisque nous sommes Jésus pour Lui, nous sommes, son fils, sa fille bien-aimée !

Grégoire +

 

Commenter cet article