Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'audace d'aimer.

15 Mars 2019, 01:59am

Publié par Grégoire.

L'audace d'aimer.

La foi est le saut hors de l'ombre et, d'un coup, l'esprit reçoit un corps, sculpté par la lumière.

                                                                     *

Il y a, dans le monde comme il va, un complot contre l'intelligence.Tout se passe comme si des chefs clandestins orchestraient l'offensive. On ne l'attaque pas de front, pas encore. On préfère encourager ce qui la ruine : pragmatisme, activisme, conformisme, occultisme, ésotérisme, nihilisme. On proclame le primat de l'image, la nécessité de la spécialisation, on dénonce la duperie de la culture générale. (...)

                                                                     *

Régle d'or de la vie intellectuelle : "ne jamais se laisser intimider".

                                                                     *

(...) Le vrai désespéré est un égoïste profond, en ce sens qu'il croit avoir sondé toutes les profondeurs (...)

                                                                     *

La démocratie, ce n'est pas de pousser n'importe qui à contester n'importe quoi, c'est de mettre en mesure n'importe qui d'accéder au niveau supérieur.

                                                                     *

(...) Si on remplaçait le système abstrait par l'élan originel, le gain serait immense. Voici, au lieu de l'intégrisme, une vieille paysanne récitant son chapelet dans une église obscure, au lieu du progressisme, un vicaire de banlieue harassé au chevet d'un mourant, au lieu du spiritualisme, Charles du Bos, torturé par la souffrance physique et préparant son cours sur la mystique de Berulle.(...)

                                                                     *

Il y a sûrement, en ce moment, de grands hommes disponibles pour des choses qui n'existent plus ou pas encore et des choses qui attendent en vain leurs grands hommes.

                                                                     *

Ne pas renier dans les ténèbres ce qui a été vu dans la lumière. Ce conseil reste lettre morte pour celui qui est dans la nuit. Tout au plus peut-il mettre au point de petites ruses du corps et de l'esprit pour attendre sans trop d'impatience le retour du soleil. (...)


                                                                     *

Le vrai dialogue à engager, pour un croyant, est avec Nietzsche. On ne se débarrasse pas aisément de ce fantôme, plus compact que bien des vivants. Le défi qu'il nous a lancé est planté dans notre chair. Il savait ce qu'il faisait. En ironisant sur notre faiblesse, il voulait nous coller la vérole de la violence. Ne soyons pas dupe de cet agent provocateur, de ce mauvais camarade qui jette le copain dans les bras de la putain et fait le voyeur.(...)

                                                                    *

Il faut être mystique ou amoureux. Sinon, quoi?
[Et pourquoi pas les deux? Note Du Blogueur]


                                                                     *

Il est interdit d'interdire d'interdire.

                                                                     *

(...) Une société où la relation homme-femme se solde normalement par l'échec est condamnée. Elle vivote mais elle est frappée à mort.

                                                                     *

Je résiste mal à la tentation de dire ce que je pense, à savoir que l'argent et la réussite sociale sont les produits de remplacement du bonheur sexuel.(...)

                                                                     *

Il faut aimer au-dessus de ses moyens.

                                                                     *

La défécation en public étant devenu la manifestation suprême de la liberté artistique, attendons tranquillement le moment où l'extrême audace sera d'effleurer de ses lèvres la main d'une femme.

                                                                     *

(...) La diminution de l'idée de Dieu crée un vide mais ce qui est ôté à Dieu n'est pas donné à l'homme. Dieu et l'homme décroissent en même temps. Au profit de quoi? De rien ou plutôt de l'adoration du rien.(...)

                                                                     *

Deux ans avant sa fin, Cézanne signait encore certains de ses tableaux : "Cézanne, élève de Monsieur Pissaro".

                                                                     *

(...) Le chrétien doit faire preuve de la sérénité d'un homme en marche vers la vérité et non pas de l'angoisse du propriétaire d'un héritage.

                                                                     *

Freud a fait observer que trois métiers étaient impossibles à exercer : enseigner, soigner, gouverner. C'est que tous trois relèvent de la magie. (...)


Jacques Bourbon Busset, Extraits de son Journal en dix tomes 1966-1985.

 

Commenter cet article