Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'étendard minuscule de l'éternel, le fleurissant par surprise.

4 Avril 2017, 03:44am

Publié par Grégoire.

L'étendard minuscule de l'éternel, le fleurissant par surprise.

Il suffirait d’avoir la patience et la paix blonde des grands champs de blé, leur consentement aux grâces mouvantes du vent et des lumières.

Et que nos coeurs chaque jour s’ouvrent à la fraîcheur et à l’éclat des coquelicots.

A ces fragiles tâches rouges, à ces larmes de vie que personne ne provoque et qui viennent pourtant imprévisibles, au beau milieu des champs, au beau milieu des jours, de nos jours.

Dieu est aussi frêle que ces coquelicots que, pour leur profit, les hommes veulent arracher de la terre.

Pourquoi meurent-il, les coquelicots ? D'où viennent-elles ces buées rouges qui ne supportent pas d'être déportées hors du sol où elles sont montées comme une exaltation, comme un soupir ? 

Si nous le savions, alors nous saurions comment ne pas mourir même de mort intermittente. Si nous le savions, nous saurions tout.

C Bobin, le Christ au coquelicots.

Commenter cet article