Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Le sourire est la seule preuve de notre passage sur terre.

8 Octobre 2015, 17:22pm

Publié par Grégoire.

Le sourire est la seule preuve de notre passage sur terre.

 

"C'est si beau ta façon de revenir du passé, d'enlever une brique au mur du temps et de montrer par l'ouverture un sourire léger."

Habité par l'amour actuel d'une femme morte il y a vingt ans, Christian Bobin revient déposer sur sa tombe "un petit bouquet mortuaire".

Pour le commun des mortels, la mort érige une barrière infranchissable avec ceux qui restent. Pas pour Christian Bobin. Avec son écriture qui avance comme un chat entre les hautes herbes et qui met le feu à la forêt de vivre, il nous permet de rejoindre celle dont il est toujours aimé. Qu’il convoque celle qui semble absente ou qu’elle s’invite dans une tasse ébréchée ou un souvenir, elle lui « donne des nouvelles du Ciel ». Chaque phrase de ce texte court en apparence, long par sa densité, ouvre par son extrême simplicité -un travail de bucheron- les chemins du ciel que notre innatention maintiennent fermés. Et la nature silencieusement contemplative éclaire l’amitié, la compagnie des livres et des hommes. Un bijou précieux, qui éclaire le jour comme la nuit, pour conjurer un monde trop rapide et trop obscurcit de nos projets.

Qu'il évoque en passant le visage de son père, la mort de Kafka, un poète chinois du IVe siècle, c'est toujours de l'amour actuel de celle qui a comme disparu qu'il parle, et chacune de ses phrases a l'intensité d'une rose rouge, la délicatesse d'une goutte de pluie, la force d'un poème. Ce bouquet de lumière que Chrisitan Bobin nous offre est ample et profond comme l'écho ou le ciel à la renverse dans l'oeil de l'épervier.

Noireclaire: c'est le regard étonné du nouveau-né par la lumière de l'invisible comme une renaissance constamment vécu à l'amour que la mort n'arrête pas.

Grégoire P.