Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

evangile du dimanche

IL EST ROI COMME UN AGNEAU!!

20 Novembre 2010, 22:46pm

Publié par Father Greg

 

Que signifie que Jésus est Roi ?


 « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne. »

  Jésus lui répondit : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » 

Jésus, est Roi dans un dénuement total, en acceptant la plus grande injustice, en silence. Son ‘autorité’, c’est celle de celui qui a pouvoir d’ouvrir les portes du Royaume à ceux qui sont perdus, qui n’ont que des misères et des pauvretés humaines à offrir.

Et, si nous confessons le Christ, Roi de l'Univers, c’est aussi parce que cette seigneurie nous est donnée. Et elle nous est donnée pour en user !! Aussi, notre cœur est-il tourmenté de faire entrer les perdus de la terre, dans le Royaume ?


Cette question nous est posée comme à Caïn: "Qu'as-tu fait de ton frère ?" Or, que de fois nous disons: "Suis-je le gardien de mon frère ? Ah ! Ça ne me regarde pas, ce n’est pas mon problème." Face à cette démission, le pape JPII répond: "Oui, tout homme est le gardien de son frère, car Dieu confie l'homme à l'homme !"

Et là, il nous faut nous tourner vers le troisième personnage dont on parle si peu: l'autre condamné, celui que personne, j'espère, n'ose appeler "le mauvais larron".

Il faut le regarder. Quand nous savons les mots qui peuvent monter à nos lèvres lorsqu'une lutte survient, il est facile de comprendre cet homme et de lui pardonner ses propos.

En regardant ce troisième homme du Golgotha, ne doit-on pas espérer qu’il reprend en secret les mots mêmes qu'il vient d'entendre de ce dialogue extraordinaire, qui ne peut pas ne pas avoir eu une résonance profonde en son cœur: "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Royaume." Est-il possible que, dans le dialogue dont il a été le témoin, il n'ait pas été tiré dans ce chemin de salut ?

Ce que le bon larron a fait, ne l’a-t-il pas fait aussi pour son frère ? Or, n’est-ce pas cela être Roi avec Jésus ? Exercer cette Seigneurie, n’est-ce pas chercher à faire entrer dans le royaume les plus pauvres ? Ceux en lesquels il n’y a humainement plus rien à espérer ? Voilà notre pouvoir sur les autres hommes. En acceptant que notre place soit celle du bon larron, nous donnons accès au Royaume. En espérant pour tous nous permettons au Christ d’exercer son attraction sur tous.

Voir les commentaires

« Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise… »

13 Novembre 2010, 22:37pm

Publié par Father Greg

le jour du Seigneur

 

« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » 

Il existe un temple en chacun de nous, qui demande de s'écrouler pour ne plus vivre que de Celui qui veut être notre temple, de Celui qui ne peut être que reçu ; « détruisez ce temple » = détruisez toutes vos certitudes, vos assurances, ce que vous avez acquis, vos petites vertus, vos petites gloires humaine, vos petites vanités… toute ces images de vous-même…  ‘Détruisez ce temple’, c’est accepter de ne s’appuyer sur RIEN que sur ce que Lui veut me donner, et a hâte de me donner ! En effet, qu’est-ce que le jour du jugement, sinon le désir actuel de Jésus sur moi qui veut me prendre à lui sans condition, sans que je m’accroche à ce que je crois avoir acquis ou mérité ; Jésus veut tout me donner gratuitement ! Aussi, tout doit être comme détruit pour que je puisse tout recevoir…

 A quoi me sert alors d’avoir conscience de mes péchés ou de mes vertus, si ce n’est pour l'attendre davantage, si ce n’est pour m’appuyer encore plus sur Lui, pour demeurer dans ce contact actuel et immédiat avec Lui ? C'est pour moi que le Christ vient, et Lui désire que je sois pris par Lui, comme Lui désire me prendre !

Le second avènement du Seigneur a lieu, on pourrait dire ‘maintenant’ pour chacun d’entre nous, dès que nous demandons vraiment à Jésus de tout prendre en nous. Pour celui qui attend avec ferveur se réalise la présence de Celui qui donne tout, puisqu’il se donne ! Et Lui nous demande de demeurer dans cette attente, dans la pauvreté de celui qui veut tout recevoir du Christ ! Le surhomme chrétien, c’est celui qui ne s’appuie plus sur ce qu’il a fait, mais celui qui ne regarde que Jésus, comme ce dont il hérite en propre; Et tel sera le jugement : entre ceux qui s’appuient sur eux-mêmes et ceux qui ne s’appuient plus que sur Lui.

Voir les commentaires

Etes-vous vraiment vivant...? Est-Il vraiment votre vie?

7 Novembre 2010, 07:00am

Publié par Father Greg

« …à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ?... »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 20,27-38.

 

 

Est-ce que, en entendant l’évangile, vous vous êtes dit : mais c’est quoi cette histoire de fous, cette histoire de femme sept fois veuve qui ne saura plus de qui être l’épouse à la résurrection..? Et puis d’abord, la résurrection, c’est quoi? Est-ce un truc un peu lointain, qui ne nous concerne pas encore ? Un état bizarre ou on flottera on ne sait pas trop comment... ?

 

Or, la grande réponse de Jésus c'est de dire : « Dieu n’est pas le Dieu des morts mais des vivants car tous sont vivants pour lui » . Cela veut dire que « la résurrection » c’est cette présence incroyable de Jésus, qui n’est contenu dans aucun lieu, et qui vient tout assumer de notre vie, de nos actions si on le laisse tout prendre ! La Résurrection, c’est devenir avec Jésus complètement vivant, d’une vie qui n’est plus humaine ! C’est Dieu lui-même, qui vient tout assumer de ce que l’on vit, et qui nous met déjà dans l’éternité ; et qui veut que nous vivions déjà de ce passage que Jésus a réalisé pour nous, et qu’il nous donne : un don caché mais complètement réel ! 

 

C'est pour cela qu'on ne peut pas "croire" en la Résurection, sans effectivement vivre dans une dépendance actuelle avec Jésus qui est "la Résurection", et qui nous fait entrer dans quelque chose de tout nouveau parce qu'on accepte d'etre pris par cette initiative divine de Dieu pour nous. On ne peut 'raisonner' ou avoir des idées claires sur la Résurection; c'est une dépendance personnelle envers Celui qui est vivant d'une vie substantielle, présent à tout ce qui est, et donné à tout ceux à qui il est présent!

 

Certes, il y a la mort physique, fin de nos vies terrestres : une épreuve pour ceux qui restent. Mais, cette mort physique, elle sera le moment où le don qui nous est déjà fait -et donc le vrai poids de nos actes et de tout ce que l’on vit- nous sera dévoilée ! 

D'ou ce désir de Jésus de nous voir déjà vivre « en Fils de Dieu, en héritier de la Résurrection » comme ce qui déjà nous appartient en propre! 


Voir les commentaires

Bienheureux!!!

1 Novembre 2010, 09:08am

Publié par Father Greg

toussaint..

 

 

Nos larmes sur terre ont un sens que nous ne connaissons pas...

Voir les commentaires

On cherche des pécheurs... Genre: "pécheur-people"...

30 Octobre 2010, 10:50am

Publié par Father Greg

Zachée, 'cherchait à voir Jésus'.. Bizarre, non?! Sa soif d'argent cachait une autre soif, présente en chacun, plus ou moins consciente... Or, n'est-ce pas cela que cherche Jésus? Ce qui en nous 'cherche', qui fait qu'on ne s’arrête pas à ce qui vient de nous et qu'on veut voir autre chose, qu'on 'coure en avant'! C'est cet élan qui maintient en nous une attente d’entrer dans quelque chose qui nous dépasse. C’est « courir en avant et grimper » : surtout ne pas s’arrêter à ce qui est à notre taille ou à ce qui est petit en nous. 

  

Et Zachée, c'est Jésus qui s’arrête pour moi, c'est cette initiative complètement gratuite de Dieu, qui débarque, qui s’invite chez moi, pour s’installer et vivre avec moi tout ce que je vis. « Il me faut aujourd'hui demeurer chez toi ».


 

Et Jésus vient, chez celui qui, aux yeux de tous, est  un pécheur ‘puissance 10’. Le pécheur ‘people’. Style "bling-bling". Le type haïs par les gens. Politiquement incorrect. Un pécheur par métier. Jamais à la paroisse, genre ‘excommunié’ ! Un requin du fisc; Bref, un salaud qui exploite les pauvres!

 

 Or, Jésus, ça, ça l’intéresse !! Parce que le salut, c'est Jésus qui me regarde en fonction de ce qu’il veut me donner ! C’est Jésus qui vient réveiller en moi ce qui était complétement perdu. Et qui veut que j’inscrive son don dans tout ce que je suis, en être posséder de telle manière qu’Il me fait tout quitter : « Voilà, je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait tort à quelqu'un, je vais rendre quatre fois plus ».

 

 

 

 

 manger chez les pecheurs


Voir les commentaires

"Un Homme couvert de crimes est toujours une cible pour la miséricorde" Léon Bloy

24 Octobre 2010, 09:53am

Publié par Father Greg

Benoît XVI, dans sa catéchèse du 30.08.06, relative à Matthieu le "publicain", indique que l’annonce de l'Évangile consiste précisément en : l'offrande de la grâce de Dieu au pécheur ! Ailleurs, dans la célèbre parabole du pharisien et du publicain montés au Temple pour prier, poursuit Benoît XVI, Jésus indique même un publicain anonyme comme exemple appréciable d'humble confiance dans la miséricorde divine: alors que le pharisien se vante de sa propre perfection morale, «le publicain n'osait même pas lever les yeux vers le ciel, mais il se frappait la poitrine en disant: “Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis!”. Ainsi, l’Évangile nous donne un véritable paradoxe: celui qui est apparemment le plus éloigné de la sainteté peut même devenir un modèle d'accueil de la miséricorde de Dieu et en laisser entrevoir les merveilleux effets dans sa propre existence.


CTO30Lapinbleu553C-Lc18 14

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4