Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

« Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise… »

13 Novembre 2010, 22:37pm

Publié par Father Greg

le jour du Seigneur

 

« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » 

Il existe un temple en chacun de nous, qui demande de s'écrouler pour ne plus vivre que de Celui qui veut être notre temple, de Celui qui ne peut être que reçu ; « détruisez ce temple » = détruisez toutes vos certitudes, vos assurances, ce que vous avez acquis, vos petites vertus, vos petites gloires humaine, vos petites vanités… toute ces images de vous-même…  ‘Détruisez ce temple’, c’est accepter de ne s’appuyer sur RIEN que sur ce que Lui veut me donner, et a hâte de me donner ! En effet, qu’est-ce que le jour du jugement, sinon le désir actuel de Jésus sur moi qui veut me prendre à lui sans condition, sans que je m’accroche à ce que je crois avoir acquis ou mérité ; Jésus veut tout me donner gratuitement ! Aussi, tout doit être comme détruit pour que je puisse tout recevoir…

 A quoi me sert alors d’avoir conscience de mes péchés ou de mes vertus, si ce n’est pour l'attendre davantage, si ce n’est pour m’appuyer encore plus sur Lui, pour demeurer dans ce contact actuel et immédiat avec Lui ? C'est pour moi que le Christ vient, et Lui désire que je sois pris par Lui, comme Lui désire me prendre !

Le second avènement du Seigneur a lieu, on pourrait dire ‘maintenant’ pour chacun d’entre nous, dès que nous demandons vraiment à Jésus de tout prendre en nous. Pour celui qui attend avec ferveur se réalise la présence de Celui qui donne tout, puisqu’il se donne ! Et Lui nous demande de demeurer dans cette attente, dans la pauvreté de celui qui veut tout recevoir du Christ ! Le surhomme chrétien, c’est celui qui ne s’appuie plus sur ce qu’il a fait, mais celui qui ne regarde que Jésus, comme ce dont il hérite en propre; Et tel sera le jugement : entre ceux qui s’appuient sur eux-mêmes et ceux qui ne s’appuient plus que sur Lui.