Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Veillez !!!

28 Novembre 2010, 06:52am

Publié par Father Greg

 

Veillez !!!

 

 

« Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra…Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra ».

 

 

L’avent, c’est, en latin : ‘l’arrivée du jour’ !  « Le jour est arrivé » !!! Cet évangile, c’est Jésus qui nous demande d’ouvrir les yeux : il demande d’être fixé sur la vraie réalité qui est déjà là, mais pas encore manifesté. Comme un veilleur de guetter sa manifestation, d’attendre ce moment actuel où il vient à nous ; il est Celui qui maintenant vient à moi ! Il m’est donné tout de suite, c’est ça le réel que je dois demander de toucher, auquel je dois être éveillé ! Il est Celui qui est déjà là, et qui n’arrête pas de venir à nous.

- Mais, ce qui, d'habitude, nous dérange dans cet évangile ; c'est la comparaison avec le déluge, au temps de Noé et la mise en garde qui va avec : « Deux hommes seront aux champs, l'un est pris, l'autre laissé. Deux femmes seront au moulin : l'une est prise, l'autre laissée ». Comment faire pour entendre là un évangile, au vrai sens du terme, c'est-à-dire une Bonne Nouvelle ? 

- Comme toujours: ou bien nous lisons ces lignes de la manière humaine, c'est-à-dire avec notre mesure, à notre taille... ou bien nous entendons Jésus nous dire quelque chose qu’il veut réaliser pour nous. 

 

- Or, ce qu'il faut demander c’est ces moyens que Noé a pris les pour ouvrir les yeux ; Il a accepté de quitter ce qu’il croyait connaitre, ses petites sécurités, alors qu’à côté, les gens ont continué de faire les kékés, diners mondains etc... Oh, pas méchant, mais que de perte de temps ! Et personne n’a vu qu’un don incroyable était là, à porté de main ; et le déluge, c’est le déluge des choses secondes qui nous emportent, nous dispersent et font de nous des errants !

 

- Et là, on retrouve un thème habituel, celui du jugement (ou du tri), entre le bon grain et l’ivraie. Or, du bon et du mauvais, du bon grain et de l'ivraie, il y en a en chacun de nous : c'est donc au cœur de chacun de nous que le bon est préservé et le mal extirpé. Qu’est-ce qui est vraiment vécu avec Jésus et qui est éternel ? Si mes perfections ou mes misères me font me regarder, c’est encore une perte de temps ; si mes misères me font mendier et mes qualités rendre grâce et tout lui donner, alors tout ce que j’ai vécu a immédiatement une signification éternelle !

 

-Enfin, quand Jésus parle de sa venue, il ne parle pas de lui tout seul. Il annonce que toute personne est en train d’être plus posséder, être toujours plus pris par ce don immense. Saint Paul exprime autrement ce même mystère quand il dit que le Christ est la tête d'un Corps dont nous sommes les membres. 


- Si bien que, en fait, quand nous disons « Nous attendons le bonheur que tu promets qui est l'avènement de Jésus-Christ notre Seigneur »... c'est du Christ total que nous parlons. Et alors nous comprenons que Jésus puisse parler de sa venue au futur : l'homme Jésus est déjà venu mais le Christ total est en train de naître: « La création tout entière gémit dans les douleurs d'un enfantement qui dure encore »

 

Veillez donc ! Regardez cette naissance qui veut tout prendre en vous, et arrêter de lui résister en vous accrochant à vos petits projets, ou de pleurer sur ces ruines de Jérusalem en vous… Car Il est déjà là, et Il vient pour être encore plus là pour vous !