Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Que votre cœur ne se trouble pas !

22 Mai 2011, 04:20am

Publié par Father Greg

 

« Que votre cœur ne se trouble pas ! Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. »

 

virgin-mary-annunciate-1433.jpg-xlMedium.jpg Il faut que cette parole de Jésus soit très vivante et très actuelle dans notre cœur : Jésus ne cesse de nous dire cela, et il veut qu’aucun trouble, qu’aucune angoisse, qu’aucune agitation ne nous ébranle ! C'est devenu la prière quotidienne de Thérèse d’Avila « Que RIEN ne te trouble, que rien ne t’épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout, celui qui possède Dieu ne manque de rien. Dieu seul suffit ! » . Et le grand moyen de ne plus être troublé, c’est de croire en lui, c’est-à-dire de demeurer dans ce contact vivant et immédiat avec lui : car dans la foi il n’y a aucune distance entre lui et moi !

 

Et dans ce contact, il faut lui mendier qu'il nous fasse entendre nous dire : « Je te prépare une place…et de nouveau je viens pour te prendre près de moi » C’est cela qui nous permet de ne pas être troublé, délivré de toutes angoisses : Jésus se sert de tout ce qui nous arrive : rien de notre vie ne lui échappe ; et il s’en sert pour nous préparer ce repos, cette place de choix. On dépasse toutes angoisses, tous repliements sur soi en cherchant à vivre de cette place unique que Jésus nous a acquis. Jésus nous aime bien plus que nous-même : Il nous aime à sa mesure, selon son don. Il nous regarde, chacun, comme celui à qui il donne tout, puisqu’il est pour nous, et en cela Le Père est à nous : « Qui me voit, voit le Père ! » Celui qui est TOUT, Celui qui est LA REALITE est à nous, personnellement, immédiatement !!! Et le chemin pour y 'arriver', c’est Jésus !

 

Ne plus être atteins par aucun trouble, c’est donc choisir d’aimer, de vivre de quelqu'un qui dans sa personne est source pour nous, nous attire; L’amour nous rend ainsi accueil, attente, relatif, dépendant. Le chemin c'est d’être tout relatif à Jésus, de chercher à vivre de Lui en tout, de ne pas lâcher sa main.  Et Jésus nous donne la charité fraternelle, ces liens personnels privilégiés, pour nous apprendre concrètement à vivre de lui, par celui qu’il met auprès de nous. Le trouble vient toujours de ce qu’on est relatif à notre efficacité, aux résultats, à nous-même. La grande libération c’est d’aimer, de toucher qu’un autre est pour nous dans tout ce qu’il est, et alors de ‘tout’ attendre de lui : que notre joie soit l’autre dans sa personne !

 

Jésus, c’est l’ami qui est en attente de me prendre près de lui, dans sa présence. Il veut qu’on donne tout ce qui est encore nous, nos œuvres, pour qu’il nous prenne, qu’il nous mette auprès de Lui. « Maintenant je viens et je vous prend près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez »

Fr Grégoire.

Commenter cet article

Katia 23/05/2011 11:39


Très belle homélie ce dimanche, merci, je m'y suis beaucoup retrouvée.