Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Noël, la présence silencieuse de l’Enfant-Jésus: un don indiscible !

24 Décembre 2013, 17:30pm

Publié par Fr Greg.

Georges_de_La_Tour._The_Newborn._c._1645._Oil_on_canvas._Mu.jpg

 

 

Don : parce que cet enfant c’est Dieu. Dieu : Celui qui est présent à tout, en qui nous sommes, de qui nous tenons actuellement notre existence et vers qui nous allons, Lui qu’on ne peut dire, il se rend présent, visible, donné ! Il n’y a plus de distance entre Lui et nous ; davantage : il se fait dépendant de nous : il se remet à nous !

Il ne s’est pas seulement penché vers nous ; il est tellement "descendu", qu’il est devenu l'un de nous et nous donne sa dignité : c’estl'Emmanuel, "Dieu-avec-nous". Il vient exhalter, diviniser notre humanité, notre esprit, notre corps, nos passions, tout ce que nous sommes : IL EST DEVENU CHAIR !

La joie de cette proximité de Dieu fait partie de cette nuit. Nous rendons grâce parce que Dieu, comme un petit enfant, se donne entre nos mains. Il mendie, pour ainsi dire, notre amour.


Selon les apparences il n’y a rien de merveilleux, rien d'extraordinaire, rien d'éclatant: un enfant emmailloté de langes qui, comme tous les enfants, a besoin de soins maternels. C’est le premier visage de Dieu : un enfant, avec ses besoins, sa fragilité et sa pauvreté.


 Cette simplicité frappe: Dieu n'est pas venu avec puissance, ni grandeur visible. Il ne s’impose pas. Rien pour séduire ou convaincre. Et son silence est tel qu’il n’y a pas de place pour ‘ça’. L’humanité est si préoccupée d’elle-même, de ses propres affaires, de ses capacités d'efficacité, si séduite par ce qui brille, qu’il ne reste rien pour l’autre – pour le prochain, pour le pauvre, pour Dieu. On est des propiétaires tellement enragés de notre autonomie qu'il n'y a pas de place pour Lui!


Et Dieu répond en se donnant en silence. C’est énorme : c’est un don qui, non seulement nous transforme radicalement, mais qui s’adapte à nous, à nos peurs, à notre nullité ; un don qui n’écrase pas, et l’on ne peut être qu’attiré par cette bonté incroyable qui se communique à nous en silence. Dieu se donne en nous attirant à lui. 


C’est cela Noël: Dieu est devenu l’un de nous, pour tout assumer de notre vie, et que nous osions croire à la dignité, au poids éternel de chacun de nos actes, de chaque instants ; tout en nous acquiers une dimension divine ! C’est cela La Paix de Dieu !

 

Fr Grégoire.

Commenter cet article