Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Les Religions à Assise… ??? (IV)

25 Juillet 2011, 05:30am

Publié par Father Greg

 

 

Coucher-de-soleil-50x50-2005.jpg Le titre choisi pour la prochaine rencontre d’Assise - Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix - nous offre une seconde indication : pour pouvoir raisonnablement espérer construire ensemble la paix, il faut prendre comme critère la vérité. « L'ethos sans le logos ne tient pas » (J. Ratzinger, Je vous ai appelés mes amis. La compagnie sur le chemin de la foi, 71). Instruit par les douloureuses expériences des idéologies totalitaires, le pape a en horreur toute forme de subordination de la raison à la pratique. Mais il y a bien plus. Le lien originel entre l’ethos et le logos, et entre religion et raison, s’enracine en définitive dans le Christ, le Logos divin : c’est précisément pour cela que le christianisme est en mesure de restituer au monde ce lien, en participant, comme signe véridique et efficace de Jésus-Christ, à sa mission unique de salut (cf.Lumen gentium, 9). Il convient donc de rejeter fermement « ce relativisme qui affecte plus ou moins clairement la doctrine de la foi et de la profession de foi » (Je vous ai appelés mes amis, 71). Mais, loin de constituer une sous-estimation des diverses expressions religieuses ou de la dimension éthique, cela la met plutôt en valeur : « Nous devrons chercher à trouver une nouvelle patience - sans indifférence – les uns avec les autres et pour les autres ; une nouvelle capacité de laisser être ce qui est l’autre et l’autre personne ; une nouvelle disponibilité à différencier les plans de l’unité et, donc, à réaliser les éléments d’unité qui sont possibles aujourd’hui » (ibidem). La paix n’est pas possible sans la vérité et inversement : l’aptitude à la paix constitue un authentique « critère de vérité » (J. Ratzinger, Europe. Ses fondements aujourd’hui et demain, 79).

 

Cardinal W.J Levada, Les raisons de la paix et l’unique Logos

 

 

Pourquoi les chrétiens s’engagent-ils à dialoguer avec des personnes et des communautés d’autres religions ?  3 raisons :

La première « nous sommes tous des créatures de Dieu, et donc frères et sœurs ».

La deuxième réside dans le fait que « Dieu est à l’œuvre en chaque personne humaine qui, déjà à travers l’usage de la raison peut pressentir l’existence du mystère de Dieu et reconnaître les valeurs universelles ».

Il existe enfin une troisième raison : « identifier dans les différentes traditions religieuses le patrimoine de valeurs éthiques communes qui permet aux croyants de contribuer, comme tels, à l’affirmation de la justice, de la paix et de l’harmonie dans les sociétés dont ils sont pleinement membres ». 

Card. JL Tauran.

 

Commenter cet article