Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Le triomphalisme des chrétiens

10 Novembre 2013, 09:00am

Publié par Fr Greg.

 

84144-eFfBNVFYXq61I_WQQFqRww.jpg

 

Le triomphalisme qui appartient aux chrétiens est celui qui passe à travers l’échec humain, l’échec de la croix. Se laisser tenter par d’autres triomphalismes, par des triomphalismes mondains, signifie céder à la tentation de concevoir un « christianisme sans croix », « christianisme à moitié ».

Aujourd’hui, le danger est celui de succomber à la « tentation d’un christianisme sans croix. Un christianisme à mi-chemin. Cela est une tentation. Mais il y en a une autre, celle d’un christianisme avec la croix sans Jésus ». il s’agit de la « tentation du triomphalisme ». « Nous voulons le triomphe maintenant sans aller sur la croix. Un triomphe mondain, un triomphe raisonnable ». Pour exemple, le diable, après la provocation du temple, propose un pacte à Jésus : « Adore-moi et je te donnerai tout ». Et « cela pour qu’il n’arrive pas à faire ce que le Père voulait que Jésus fasse ».

84144-KrX_HKP0SOVHgk_CEo4o_A.jpg

 « Une fois, j’étais dans un moment sombre de ma vie spirituelle, et je demandais une grâce au Seigneur. Je suis allé prêcher les exercices chez les sœurs et le dernier jour, elles se sont confessées. Une sœur âgée est venue se confesser, de plus de quatre-vingts ans, mais avec les yeux clairs, vraiment lumineux. C’était une femme de Dieu. À la fin, j’ai vu que c’était une telle femme de Dieu que je lui ai dit : “Ma sœur comme pénitence priez pour moi, parce que j’ai besoin d’une grâce, d’accord ? Si vous la demandez au Seigneur, il me la donnera sûrement”. Elle s’est arrêtée un instant, comme si elle priait, et elle m’a dit cela : “Soyez certain que le Seigneur vous donnera la grâce, mais ne vous trompez pas : à sa manière divine”. Cela m’a fait beaucoup de bien : entendre que le Seigneur nous donne toujours ce que nous demandons, mais qu’il le fait à sa manière divine ». Cette manière, « fait participer à la croix. Non par masochisme, non, non : par amour, par amour jusqu’à la fin ». Il faut demander au Seigneur « la grâce de ne pas être une Église à mi-chemin, une Église triomphaliste, des grands succès ».

François, Pape.

L'Osservatore RomanoÉdition hebdomadaire n° 23 du 6 juin 2013