Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Le suivre, ou... se faire suivre !

22 Novembre 2012, 02:48am

Publié par Fr Greg.

« Si j'avais commis tous les crimes possibles j'aurais toujours la même confiance. Je sens que toute cette multitude d'offenses serait comme une goutte d'eau jetée dans un brasier ardent! »  

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus

 

shining460.gif

 

Nous ne nous confessons plus et nous n'en finissons plus de la mise en place du soutien psychologique « quand on ne suit plus le Christ, le besoin se fait vite sentir de "se faire suivre".., sans le pardon libérateur, c'est la cellule psychologique ».


La prière du Notre Père ne demande pas d'éviter le péché mais de pardonner les offenses. « Car, à tout prendre, mieux vaut pécher mais savoir demander et recevoir le pardon que d'être impeccable, mais allergique au Pardon »:

 « Ma fille, ma délectation et ma prédilection, rien ne m'empê­chera de t'accorder des grâces. Ta misère ne gêne en rien ma miséri­corde — Ma fille, écris que plus grande est ta misère, plus elle a droit à ma miséricorde et incite toutes les âmes à la confiance en l'incon­cevable abîme de ma miséricorde car je désire les sauver toutes. La source de ma miséricorde a été largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes. je n'ai exclu personne ». (à Ste Faustine)


 « Dieu n'est qu'Amour et miséricorde » s'écriait la petite Thérèse. « Il faut apprendre à son école qui est celle de l'Évangile, dont elle se nour­rissait si continuellement, à accueillir notre misère de pécheurs, non comme un obstacle à l'Alliance, mais bien plutôt comme une chance laissée à la miséricorde divine pour qu'elle s'engouffre en nous et trans­forme en vive flamme d'amour les "petits riens" que nous sommes. »

 

Guillaume de Menthière, o.p, Sens du Péché et du Pardon.

 

Commenter cet article