Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Rencontrer notre Père

13 Mars 2011, 23:54pm

Publié par Father Greg

 

 

Norham Castle by Joseph Mallord Turner Par notre intelligence qui cherche la vérité -il y a là pour nous une exigence fondamentale à laquelle nous devons tout le temps revenir- nous découvrons l’Etre premier, Créateur de notre âme. Et en adorant notre Dieu Créateur nous découvrons qu’il est notre Père, Père de notre âme. Il n’est pas seulement le Créateur, il est le Père de notre vie spirituelle, de notre vie intellectuelle, et il est le Père de notre volonté, de notre capacité d’aimer. Et c’est pour nous fondamental, aujourd’hui, de comprendre (dans la mesure où nous le pouvons) que l’adoration doit s’achever dans une contemplation de notre Dieu Créateur, qui est Père de notre âme.

 

En effet, nous avons avec lui un lien qui n’est pas seulement le lien de la créature au Créateur dont elle a tout reçu et de qui elle dépend totalement. Dieu nous a créé à partir de rien (il n’y a pas d’atavisme antérieur) et à partir de rien il a créé notre âme, de sorte qu’il n’y a aucun intermédiaire entre le Créateur, Dieu-Créateur, et notre âme. Notre âme spirituelle, réfléchissant sur ce qu’il y a de plus intime en elle, de plus profond en elle, découvrant la réalité que nous sommes et la réalité des autres, de l’autre, de notre ami, découvre ce lien que nous sommes seuls à connaître avec Dieu (personne d’autre ne le connaît).

 

Ce lien d’amour, c’est bien le « premier amour ». Or nous devons, selon l’Apocalypse, être fidèles au premier amour. N’oublions jamais ce lien de notre esprit avec Celui qui, dans un amour absolument gratuit, réalise ce qui est le plus profond en nous, le plus « nous-mêmes » : notre être de créature spirituelle. Et répondons à ce premier amour gratuit, donné directement par Dieu, sans aucun soutien autre que lui (tout vient de lui), en adorant. Dieu crée notre esprit, notre âme spirituelle, dans un amour absolument pur : nous n’ajoutons rien à Dieu. Si Dieu ne nous avait pas créés, il serait le même Dieu, et pourtant nous ne serions pas, nous, sa créature aimée d’un amour gratuit, d’un amour fondamental, substantiel. C’est vraiment lui qui permet ce premier amour qui est notre première coopération avec Dieu. On coopère gratuitement avec Dieu, par l’adoration, et Dieu nous le demande.


Nous prenons conscience que notre manière la plus vraie d’être en face de lui, c’est de l’adorer ; notre âme ne peut se tourner vers Dieu qu’en l’adorant. Si elle ne l’adore pas, elle ne se tourne pas vers lui – ce qui montre bien que c’est à travers l’amour spirituel, le plus spirituel qui soit, que nous pouvons rencontrer Dieu. C’est pour nous la première rencontre, et c’est toujours la première. Elle est d’une certaine manière au-delà du temps.

 

M.D Philippe. Le premier moment de la paternité de Dieu


Commenter cet article