Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

La lumière est venue dans le monde….

2 Février 2011, 17:14pm

Publié par Father Greg

 

 

« Mes yeux ont vu ton salut, lumière pour éclairer les nations... » 

 

la-presentation-de-Jesus-au-Temple.jpgLa fête de la présentation, c’est une lumière pour nous permettre de vivre du don du Père, qui, sur terre, passe par la lutte. Dieu se sert de la lutte pour nous introduire dans quelque chose de tout nouveau. Et la lumière est là pour vivre de ce don, sans être écrasés par la souffrance.

 

La lumière est nécessaire pour nous faire saisir le sens de nos luttes et les vivre de l’intérieur. Quand on ne voit plus le sens, quand on n’a plus la lumière on perd courage, on est battu d’avance. Et toutes nos luttes prennent leur sens dans le mystère de la Croix, cette offrande gratuite, excessive, de Jésus au Père !

 

C’est cela le Salut : Jésus vient nous ‘prendre’ dans l’amour éternel qu’il a pour le Père. Il vient ‘le vivre’ sur la terre, pour nous faire aimer comme lui ! C’est un amour qui vient se servir des rejets, des trahisons, pour en faire un nouveau don, une offrande..., pour devenir dans toute sa personne un ‘sacrifice’ de pur amour, un excès de gratuité. Pourquoi ? Parce que l’amour, en lui-même, réclame qu’on soit donné d’une manière telle qu’on devienne pure réceptivité. Que l’on se serve de tout pour être comme ‘possédé’ par celui qui nous attire !

 

La présentation au temple, offrande liturgique d’adoration, révèle ce qui est encore caché mais déjà donné : la vie Trinitaire ‘vécu’ dans une nature humaine.

 

C’est pour cela que le mystère de la Croix, l’état victimal du Christ n’est pas là en premier pour nous éduquer, pour nous rectifier, pour payer quelque chose, pour nous faire d’abord ‘regretter’ nos misères… mais pour nous attirer dans un amour qui veut tout et qui ne se justifie par rien d’autre que lui-même.

 

Et Jésus nous y introduit toujours comme des amis : en désirant pour nous qu’on entre dans ce même don. Comme un ami répond à son ami, et comme l’épouse qui se nourrit du don de son époux, Marie est celle qui achève pour nous, ce don de l’Agneau. Et Elle se donne totalement, en offrant Jésus.

 

Notre don c’est donc de recevoir et de donner au Père tout ce qu’il nous donne actuellement. Nous-mêmes et bien plus : son amour pour nous. Et le Père reçoit notre don comme il reçoit le don éternel de son Fils ; il veut que le don de sa créature fasse comme ‘envelopper’ le don de son Fils. Et pour le Père, c’est peut-être ce qui est le plus « émouvant ».

 

C’est tellement grand : nous sommes introduits dans cet amour réciproque du Fils et du Père, et ce, à travers tout ce que nous pâtissons, au-delà de notre conscience.

 

Cela, c’est pour nous, aujourd’hui, si nous le voulons, si nous lui demandons de tout prendre en nous : ‘Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, car mes yeux ont vu ton salut’.

 

Fr Grégoire.

Commenter cet article