Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'Incarnation, excès de gratuité...

7 Janvier 2012, 04:19am

Publié par Father Greg

 

 

agneaumyst.jpg  Le mystère du Christ contient, achève et récapitule tout. Dans le Christ, la Révélation est accomplie, achevée. En lui, tout nous est donné.

 

Comment entrer dans ce mystère ? C’est-à-dire, quelle est l’intention de Dieu dans ce mystère ? Pourquoi cela ? Quelle est la porte qui puisse nous aider à recevoir jusqu’au bout ce don, cette lumière sans la diminuer?

 

Dans l’incarnation, notre nature humaine est entrainée dans une proximité avec Dieu telle qu’il ne peut y en avoir de plus grande ! Dieu nous unit à lui dans sa personne. Comment vivre cela ?

 

Déjà la création est une œuvre d’amour, de pure gratuité. Dieu nous donne d’exister dans une gratuité totale. Il me donne d’être parce qu’il me veut. Mais notre existence ne lui rajoute rien. Il n’a aucune nécessité à nous créer, sinon nous-même. Chacun de nous peut-dire : j’aurai pu ne pas être ! Mon existence n’est pas nécessaire !

 

Aussi, c’est le propre de Dieu que d’agir par pure surabondance d’amour ! Dieu seul agit en attirant tout à lui dans l’amour ! L’incarnation n’est ni un don, ni un dépouillement de soi ! Même si l’amour réclame une manifestation, l’amour, en lui-même, n’est pas sa manifestation ; l’amour  n’est pas en premier un acte généreux ou un service. L’amour c’est en nous l’effet du bien qui nous attire !! Le bien se communique en attirant à lui. Un ami est source d’amour en nous attirant par sa seule bonté.  

 

Lorsque Dieu « se donne », il nous prend en fait en Lui. Il exerce encore plus son attraction sur nous. Et pour nous tout a changé. Pour lui, rien n’a changé. Dieu est acte pur, il ne change pas.

 

Pour nous lorsque nous aimons, cela implique un changement, un devenir, une manifestation. Dieu qui s’incarne, c’est Celui qui, présent partout, nous prend au plus intime de lui-même, par pure bonté ; Il n’y a pas d’autre raison à l’amour de Dieu pour nous que lui-même ; Son amour pour nous est d’une gratuité totale et infinie : son amour c’est son être, c’est ce qu’il est. Pour nous, notre amour est quelque chose de nous, mais ce n’est pas notre être.

 

« Dieu est la bonté. Or le propre du bien c’est de se communiquer en attirant a lui -le bien nous attire en suscitant l’amour-. Ainsi il appartient à Dieu de se communiquer le plus qu’il le peut en attirant tout à lui. »  Somme théologique. Thomas d’aquin. IIIa.Q1. 

 

Ceci ne démontre pas l’incarnation, mais tente de s’approcher le plus de ce qu’est ce don caché que Dieu réalise pour chacun de nous à Noël, et que l’on ne peut connaitre que par révélation. L’incarnation est une folie d’amour de Dieu, une pure gratuité, un excès de gratuité. Et en lui, son attraction est substantielle : sa Bonté nous a pris en Lui, nous faisons ‘partie’ de Lui depuis Noël.

 

Certains font tout pour vivre de cette lumière qu'on ne possède jamais ; d’autres le réduisent à un anthropomorphisme humain, un but à atteindre, un idéal religieux ; d’autres encore, font totalement l’impasse, souvent malgré eux.

 

Le don, lui, demeure on ne peut plus réel. Cette réalité divine substantielle est le réel véritable, invisible pour des yeux humains, qui s’impose à nous, nous imbibe, malgré nous. 

fr Grégoire.