Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'espérance en Marie... (VIII)

21 Août 2011, 05:14am

Publié par Father Greg

 

 

image-saintsacrement.jpgNous devons demander que le don de l’Esprit Saint, qui nous est fait personnellement comme il a été fait à Marie, nous permette, avec elle et grâce à elle, de mieux vivre de l’Eucharistie, d’en vivre vraiment divinement dans la lumière de l’Esprit Saint. Il y a entre l’Eucharistie et l’Esprit  Saint un lien très étonnant qui est difficile à bien saisir et qui pourtant est très fort : l’Eucharistie, étant le sacrement de l’amour, ne peut être vécu comme tel que sous le souffle de l’Esprit Saint, que dans la lumière de l’Esprit Saint, que dans ce feu qu’est l’Esprit Saint. Autrement on ne peut pas vivre divinement de l’Eucharistie ; c’est à travers le don de l’Esprit Saint que l’Eucharistie prend toute sa valeur, puisque l’Esprit Saint nous est donné pour que nous découvrions le cœur de Jésus. Et Marie, parce qu’elle demeure dans la foi, reste donc capable de croître ; elle a donc besoin de l’Eucharistie comme pain divin, comme nourriture ; mais il faut qu’elle vive de cette nourriture directement dans la lumière et l’amour de l’Esprit saint, pour pouvoir en user comme le Père le veut. En se nourrissant de l’Eucharistie divinement, sous la conduite de l’Esprit Saint et à travers le don de l’Esprit Saint, elle peut vivre pleinement de ce don actuel du cœur de Jésus ; ce don est pour elle le viatique de chaque jour et il la fait toute proche de la vision béatifique, il lui permet d’être vraiment une avec le cœur blessé de l’Agneau, plus transformée encore en son Fils bien-aimé.

            Vivre divinement de l’Eucharistie, c’est réaliser ce que Notre-Seigneur lui-même nous dit : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et en moi en lui. De même qu’envoyé par le Père, qui est vivant, je vis pour le Père, de même celui qui se nourrit de moi vivra pour moi ». Cela s’est réalisé pleinement pour Marie : c’est cela que l’Esprit Saint lui fait vivre à travers le mystère de l’Eucharistie ; il lui fait vivre cette soif du cœur du Christ, ce désir du cœur de Jésus, de demeurer en elle et elle en lui.

 

MD Philippe, Marie et le mystère de l’espérance