Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'emerveillement (I)

27 Août 2011, 05:37am

Publié par Father Greg

 

 

cezanne.jpgL'émerveillement de l'adulte diffère de celui de l'enfant. Il arrive que l'on admire chez quelqu'un la capacité qu'il peut avoir de s'émerveiller. « S'émerveiller » pris en ce sens veut dire ne pas être blasé, hautain, méprisant. Tout être humain, après avoir connu l'insouciance de l'enfance, est un jour confronté à la vie du monde, avec son âpreté, ses luttes, ses souffrances, ses drames.

 

Deux voies sont alors possibles: il peut se refermer sur lui-même à la suite de ce choc ou au contraire demeurer ouvert. Quand la deuxième voie l'emporte sur la première, on salue celle-ci comme une victoire en disant de celui qui la met en œuvre qu'il est  admirable parce qu'il a su ne pas perdre sa capacité d'émerveillement. Il ne s'est pas endurci. Il ne s'est pas aigri. Il ne s'est pas révolté. Il n'est pas tombé dans le désespoir. Il a laissé sa chance à la vie. Il n'est pas devenu indifférent. Magnifique faculté laissant apercevoir l'émerveillement comme capacité à surmonter le malheur.

On pourrait penser le contraire, on pourrait croire que l'émerveillement   est un regard posé sur l'existence. Il n'en est rien. Il faut avoir lutté contre soi pour parvenir à cet émerveillement-là. Il faut avoir surmonté la tristesse, la lassitude, la révolte, le désespoir et donc les avoir rencontrés.


Bertrand Vergely, l'emerveillement.

Commenter cet article