Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'Avent, temps de l’Avènement.

6 Décembre 2010, 12:43pm

Publié par Father Greg

 

 

 090906 benoit xvi L’avent peut se traduire par «présence», «arrivée», «venue».  A travers le terme adventus, on veut dire: Dieu est ici, il ne s’est pas retiré du monde, il ne nous a pas laissés seuls. Même si nous ne pouvons pas le voir ni le toucher, Il est ici et vient nous rendre visite de multiples manières.

 

La signification de l’ «avent» comprend également celle de visitatioqui veut dire simplement et précisément « visite » ; dans ce cas, il s’agit d’une visite de Dieu : Il entre dans ma vie et veut s’adresser à moi. Nous faisons tous l’expérience, dans notre existence quotidienne, d’avoir peu de temps pour le Seigneur et peu de temps également pour nous. On finit par être absorbé par ce qu’il faut « faire ». N’est-il pas vrai que souvent, c’est précisément l’activité qui s’empare de nous, la société et ses multiples intérêts qui monopolisent notre attention ? N’est-il pas vrai que l’on consacre beaucoup de temps au divertissement et aux distractions en tout genre ? L’Avent, nous invite à nous arrêter en silence pour entrer dans une présence.

  C’est une invitation à comprendre que chaque événement de la journée est signe ; signe de l’attention qu’il a pour chacun de nous. La certitude –pauvre- de sa présence ne devrait-elle pas nous aider à voir le monde avec des yeux différents ? Ne devrait-elle pas nous aider à considérer toute notre existence comme une « visite », comme une façon dont Il vient à nous et devient proche de nous?

 

Un autre élément fondamental de l’Avent est l’attente, une attente qui est dans le même temps espérance. L’Avent nous pousse à comprendre le sens du temps et de l’histoire  comme une occasion toujours favorable. 

 

L’homme, au cours de sa vie, est en attente permanente. Mais il y a des manières très différentes d’attendre. Si le temps n’est pas rempli par un présent doté de sens, l’attente risque de devenir insupportable; Lorsqu’en revanche, le temps prend du sens, et en tout instant nous percevons quelque chose de spécifique et de valable, alors la joie de l’attente rend le présent plus précieux. 

Soyons certains qu’il nous écoute toujours ! Et si Jésus est présent, il n’existe plus aucun temps vide et privé de sens. 

 

 Chers amis, l’Avent est le temps de la présence et de l’attente de l’éternité. Précisément pour cette raison, c’est, de manière particulière, le temps de la joie, d’une joie intériorisée, qu’aucune souffrance ne peut effacer. La joie du fait que Dieu s’est fait enfant. Cette joie, présente en nous de manière invisible, nous encourage à aller de l’avant avec confiance. La Vierge Marie est le modèle et le soutien de cette joie intime, puisse-t-elle nous obtenir, la grâce de vivre ce temps vigilants et actifs dans l’attente.


Benoît XVI. 28 novembre 2009.

Commenter cet article