Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Dieu est Esprit...

27 Mars 2011, 14:23pm

Publié par Father Greg

 


francisco-goya-la-laitiere-de-bordeaux.jpg « Crois-moi, femme, l’heure vient ou ce n’est ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas. Nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des juifs. Mais l’heure vient -et c’est maintenant- ou les véritables adorateurs adoreront le Père dans l’Esprit et la Vérité, car tel sont les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui adorent c’est dans l’esprit et la vérité qu’ils doivent adorer. » Jean, 4, 21-24.

 

 

« Cette manière dont Jésus répond à la samaritaine est très importante, parce qu’en réagissant face à une discussion liturgique, il nous fait comprendre ce qu’est le véritable œcuménisme : il faut dépasser les querelles. Si Dieu a permis certaines divisions, certains schismes, c’est toujours pour une unité plus profonde. Chaque fois que Dieu permet le mal, c’est pour un plus grand bien.

 

Jésus ne nous demande jamais de revenir en arrière, parce que Dieu est toujours devant. Même quand il y a eu des bêtises, il ne faut pas retourner en arrière. (cf. Genèse, 19, 26 « La femme de Lot regarda en arrière et elle devint une colonne de sel »). Le démon essaye toujours de nous faire perdre du temps dans les querelles liturgiques, ce n’est pas nouveau. Et on oublie que l’essentiel c’est d’adorer. Quand une forme liturgique devient l’absolu, on regarde beaucoup plus la manière d’adorer que l’adoration elle-même –Celui qu’on adore-. […] Cela c’est rester au niveau psychologique –le vécu sensible- or l’adoration est niveau de la foi, et la foi exige toujours un dépassement de notre vécu psychologique. […]


En affirmant que le Salut vient des Juifs Jésus n’est pas partisan, mais il tranche admirablement. Il y a une Tradition profonde, qu’il ne faut pas confondre avec les petites traditions. Les petites traditions sont celles de la mémoire des hommes, liés au temps. La Tradition, c’est la ‘mémoire’ de Dieu : c’est le désir actuel de Dieu - une intention éternelle- se réalisant diversement dans le temps. Dès que nous sommes pour les petites traditions, nous devenons partisans. On peut être partisan d’un style artistique, mais quand il s’agit des choses divines il faut aller beaucoup plus loin. Il ne faut pas alors être des artistes, il faut entrer dans quelque chose de beaucoup plus profond qui est la ‘lame de fond’ de toute notre vie : l’adoration en esprit et en vérité, celle qui se réalise à la croix, ou tout est offert, ou il n’y a plus rien d’extérieur. 

MD Philippe. Suivre l’Agneau, Tome 2.

 

Commenter cet article