Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'action de grâce

20 Mars 2014, 08:15am

Publié par Fr Greg.

483751_438038212945662_396061664_n.jpg

 

 

Si l’action de grâces maintient en nous la joie et la fait grandir, elle avive aussi en nous un désir, une soif d’aller toujours plus loin. Et tous les jours nous avons à remercier. Sachons reconnaître que Dieu a mis auprès de nous des frères qui ne sont pas des tyrans, des frères qui exercent leur autorité à la manière de saint Joseph. C’est grand, cet exercice de l’autorité dans la pauvreté et la simplicité ! On ne remercie pas assez de cela. Et puis… il y a tout ce que Dieu fait pour nous ! Tous les jours il nous donne la nourriture, et voilà qu’on se met à critiquer parce qu’on trouve que ce n’est pas assez bon, ou je ne sais quoi… tout cela parce qu’on n’est pas un vrai pauvre. Le vrai pauvre reçoit tout gratuitement ; il sait que tout lui est donné gratuitement, et il remercie. C’est extraordinaire, de voir comment les vrais pauvres remercient pour un bout de pain. Si nous avions faim, nous comprendrions ce que c’est que le don du pain, le don qui nous est fait chaque jour.

L’âme qui maintient en elle l’action de grâces dissipe tous les murmures et toutes les critiques. C’est pour cela que Jésus réclame de nous cette action de grâces. Comprenons bien : Jésus n’a pas besoin de notre action de grâces ; c’est pour nous qu’il dit cela. C’est nous qui en avons besoin, parce que nous ne sommes dans la vérité, au niveau humain religieux et au niveau surnaturel, chrétien, que quand nous remercions. Parce qu’alors nous reconnaissons notre état de pauvreté, nous reconnaissons que tout nous a été donné gratuitement, et que cela nous a été donné généreusement, et que cela ne vient pas de nous. C’est quand on manque de pauvreté qu’on manque de joie. Et l’action de grâces maintient en nous cet esprit de pauvreté.

 

Saint Martin, avait le sens de la gratuité et de l’action de grâces ; lui qui a été saisi par le Christ pour devenir moine, et un moine évangélique au sens très fort, il avait le souci des pauvres parce qu’il était lui-même très pauvre. Car on ne peut avoir le souci des pauvres que si on est pauvre soi-même ; et c’est par l’action de grâces qu’on maintiendra ce souci des pauvres. Il doit nous être intolérable de laisser mourir des gens à côté de nous, que ce soit au niveau spirituel ou au niveau matériel. Moine évangélisateur, moine missionnaire, moine qui a conduit à Jésus, saint Martin est aussi celui qui a construit la première abbaye de France, pour qu’il y ait un lieu de prière. Parce que plus on est missionnaire, plus on a besoin d’un lieu de prière. Plus on est missionnaire, plus on a besoin d’être moine, c’est-à-dire de s’enfoncer dans le cœur de Jésus et dans le cœur de Marie. Demandons à saint Martin de nous donner la pauvreté qu’il a comprise auprès de Jésus, son souci des pauvres, son amour des pauvres, de toute espèce de pauvreté mais surtout de la pauvreté spirituelle. Ayons cet amour des pauvres de notre monde d’aujourd’hui, pour les prendre dans notre cœur et les porter vers Jésus. Et avant tout, demandons à saint Martin de nous donner sa fidélité à Jésus et le sens de l’action de grâces, pour remercier Jésus de tout ce que nous avons reçu et recevons incessamment de lui.

+ MD Philippe. Homélie pour la St Martin.