Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Jésus,témoin fidèle et vrai face au règne de l’opinion !

25 Novembre 2012, 02:43am

Publié par Fr Greg.

 

 

bosch-hieronymus-christ-crowned-with-thorns

 

 « C’est pour cela que je suis né et c’est pour cela que je suis venu dans le monde : pour rendre témoignage à la vérité ; quiconque est de la vérité écoute ma voix » (Jn 18, 37).

 

En interrogeant « es-tu le roi des Juifs ? » Pilate suis l’opinion du lobby de son temps: celui des  grands prêtres! Voilà le pouvoir, ou les calculs politiques et l'opinion dominante mesurent le réel! Voilà la tentation et la corruption propre de ceux qui gouvernent : la seule ambition de devenir quelqu’un les réduits souvent à être esclaves d'un pouvoir qui les domine: ils passent leur temps à éviter les coups, à tâter le pouls de l'opinion et se construire une image... jusqu'a mesurer l'autre, qui devient nécessairement un accusé puisqu'il n'entre pas dans leur opinion érigé en mesure!

 

D’où l’interrogation de Jésus, qui veut remettre Pilate devant la vérité de son jugement, dans un contact immédiat avec le réel : « dis-tu cela de toi-même ?» autrement dit : « me connais-tu par expérience? Est-ce ton expérience qui te fait dire cela, ou bien, juges-tu selon ce qu’on t’a dit, donc selon des opinions que tu as décidé d'ériger en mesure? »

 

Jésus remet Pilate devant son expérience: c’est la première miséricorde. Face à la tentation du pouvoir qui nous touche à chaque fois que l'on décide de dominer le réel au nom de ses idées, de mesurer un autre, on ne se corrige qu'en se remettant face au réel qui toujours nous dépasse; c’est cela, pour nous, être témoin de la vérité : accepter d’être mesuré par la réalité qui s’impose: depuis la matière jusque toute réalité sensible,  je n'ai pas fait la réalité! Je ne peux donc prétendre à la dominer au nom des mes idées, aussi spirituelles qu'elles puissent être! C'est la tentation démoniaque par excellence, celle du contemplatif et du spirituel, qui préfère l'immanence de sa pensée -très spirituelle- au réel existant, sensible, imparfait et sujet au changement.

 

Se faire mendiant, bruler ses schèmes préconcues et non assener son opinion, son idée de ce qu’on croit être le réel, en s'opposant dialectiquement à une autre opinion ! En cela, tout homme qui se met à juger son frère, à s’en faire la mesure, se replie sur lui-même et meurt dans son intelligence ! Il se rend incapable d’être attiré par une nouvelle lumière ! Celui qui ne cherche plus la vérité en la mendiant constamment à partir de son expérience, n'est témoin que de son désir de tout dominer! C'est pour cela qu'on peut définir la personne humaine comme celle qui cherche la vérité! (cf. Fides & Ratio n°28.)

 

Face à ce pouvoir que l'on s'octroit au nom de notre opinion érigé en mesure, Jésus interroge ! L’autorité du Christ, c’est celle qui nous rend mendiant et pauvre : il nous met face à ce qui nous dépasse et nous oblige à interroger: « Qu’est-ce que la vérité ? » En cela le croyant ne peut-être témoin de la vérité et ne pas prétendre à l'affirmer que si il la cherche toujours ! Dès qu’il se fait une opinion sur ce qui doit être fait, souvent par souci d’efficacité et d’application de ses schèmes religieux, il se pose en mesure et devient le pire des tyrans : un pharisien !

 

Jésus répond à Pilateà la croix: c'est là qu'il révèle la vérité: il est le secret du Père, qui donne tout pour tout recevoir! En cela il exerce son autorité : se faisant Agneau, il proclame que nous recevons tout d'en haut; Il est celui qui nous dépouille de tous les opinions que l’on s’est fait de nous-même et de nos frères en nous révélant qui on est pour Lui et nous communiquant tout ce qu'il vit. En se dépouillant de tout pouvoir sur nous, il nous révèle la place que l’on a pour lui. Son autorité est celle qui a pouvoir d’ouvrir les portes du Royaume, les secrets de son coeur à ceux qui sont perdus, qui n’ont que des misères et des pauvretés humaines à offrir.

 

Et, si nous confessons le Christ, Roi de l'Univers, c’est parce que cette seigneurie nous est donnée. Et elle nous est donnée pour en user !! Aussi, notre cœur est-il tourmenté de faire entrer les perdus de la terre dans le Royaume ? En leur révelant que tout leur donné, que le Christ à tout donné pour eux, que Jésus leur donne de vivre en Fils immédiatement...

 

Cette question nous est posée comme à Caïn: "Qu'as-tu fait de ton frère ?" Exercer cette Seigneurie, n’est-ce pas chercher à faire entrer dans les secrets de Jésus ? Ceux en lesquels il n’y a humainement plus rien à espérer ? Voilà notre ‘pouvoir’ sur les autres hommes. Mais, y sommes-nous entrés nous-même? Avons-nous brulés toutes opinions, toutes images, tout jugement pour se laisser emparer par le don actuel de Jésus Agneau? En acceptant que notre place soit celle du pauvre qui reçoit tout, en brulant et refusant le règne de l'opinion, nous avons autorité pour donner Jésus, secret caché du Père.

 

Fr Grégoire.

©Quecherchezvous.fr