Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Epiphanie..

2 Janvier 2011, 23:59pm

Publié par Father Greg

L’EPIPHANIE : manifestation du Seigneur…

 

Comme manifestation, on a fait mieux… une étoile, un enfant… Well, question marketing ce n’est pas tip top… c’est même plutôt assez nul… alors c’est quoi cette manifestation de Dieu ?? Il ne pourrait pas faire péter le ciel un bon coup et se manifester ???                                                  

 

Rembrandt Or, le chemin que Dieu prend pour se manifester c’est des païens ! Paradoxe étonnant que ces « chercheurs de Dieu », qui deviennent témoins pour ceux qui devaient attendre le messie !! Et, la réponse de Dieu à ceux qui cultivent cette quête de vérité, celle qui fait que l’homme est vraiment homme, c’est un signe dans le ciel assez ridicule : une étoile !  Et justement, les mages n'ont vu qu'une étoile, qu’un enfant... Mais parce qu’ils avaient cette quête intérieure, cette soif incroyable qui les ont fait tout quitter, ils ont pu déceler et recevoir ces pauvres signes comme révélation d’un passage de Dieu pour eux.


Qu’est-ce que cela nous enseigne ? Que Dieu est toujours au delà de ce que nous connaissons de Lui. Dieu est d’un déconcertant ! Et aussi qu’il ne supprimera jamais en nous ce qui fait notre grandeur ! Qu’il refuse de s’imposer par miracle ou par magie !

 

Et c’est un peu là notre tentation : les scribes et les pharisiens savaient beaucoup de choses sur Dieu, et ont réduits leur foi à un savoir informatif, à des explications sécurisantes ; refusant la pauvreté dans laquelle nous plonge la foi, ils se sont inquiétés jusqu’à chercher à tuer Jésus ! Comment ceux qui ont reçu la promesse de Dieu ont pu finalement aller jusqu’à le rejeter ?

 

Nous ne pouvons pas posséder la vérité. On ne possède pas la foi à la manière d'un compte en banque. La foi est un chemin d'amour –intelligent-, qui nous rend relatifs à un autre qui nous dépasse et qui reste toujours plus grand que ce que nous en connaissons.

 

Alors, demeurons-nous des chercheurs de Dieu ? Sans doute dirons-nous que nous avons rencontré Dieu puisque nous lui avons donné notre foi, notre confiance. Or, quand nous parlons de chercher Dieu, nous ne mettons pas en cause la confiance qui nous habite. Nous voulons dire que Dieu est toujours au-delà de nos prises. Nous n’en avons jamais fini de le découvrir. La confiance en Dieu ne nous dispense pas de chercher sans cesse sa présence silencieuse, de purifier sans cesse les représentations que nous nous faisons de lui.

 

Dieu est au bout d'une longue route et ne se découvre qu'à ceux qui persévèrent. Le 1er signe que les mages avaient découvert, l'étoile ...a disparu. Dans cette quête de Dieu, comme les mages, il y a des moments de doute, d’incertitude, nous ne savons plus très bien dans quelle direction aller. Les mages représentent tous ceux qui sont en recherche de Dieu. Tout homme est, comme les mages, un nomade de Dieu qui s'ignore.

 

Comment accueillir ces témoins qui vivent déjà d’une lumière qui les dépasse sans le savoir, ces questionneurs dérangeants, qui peuvent nous révéler des lumières enfouies sous nos certitudes étroites, des vérités cachées par la sclérose de nos habitudes ?

 

Comment donner la soif et le goût de Dieu aux hommes qui l'ont perdu ? Comment faire boire un âne qui n'a pas soif ? Une seule réponse : trouver un autre qui a soif et qui chercher à boire. Des hommes qui ont soif de Dieu sont plus efficaces que tout ce que l’on peut dire de Dieu.  Si nous étions ces assoiffés de divin, nous serions pour les autres le signe, l'étoile qui réveillera cette soif de Dieu !

 

Notre quête de lumière, notre itinéraire, c’est cela que Dieu aime et c’est là qu’Il vient se révéler à nous, travailler en nous de l’intérieur, à travers un autre que l’on accueille dans ce qu’il a de plus lui-même. Dieu a lié son don à des liens très humains, à ce qui fait notre quête comme personne humaine.

 

Commenter cet article