Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Deux types d'inteligence

7 Avril 2014, 07:10am

Publié par Fr Greg.

1654791_601801209902694_1319947234_o.jpg

 

Deux types d’intelligence. La première trouve sa nourriture suffisante dans le raisonnement. Elle va des causes aux effets, d’une chose à sa conséquence, d’un début à une fin. La conséquence, l’effet la fin, sont pour elle des lieux de repos. Voici de quoi je suis partie et voici où je vais passer ma nuit. Je pose 2+2 et je m’endors dans 4. Je cherche, puis je trouve et dans ce que je trouve il n’y a rien de plus ni de moins que dans ce que je cherchais. Le seconde intelligence a besoin de l’amour et ne découvre de repos nulle part. Elle ne va pas d’une chose ancienne (la cause, le début, 2+2) à une chose qui fane dès qu’on l’atteint (l’effet, le terme, 4) Elle va de l’éternellement neuf à l’éternellement neuf, de l’inconnu qui est en nous à l’inconnu qui est dans l’autre. Il n’y a pour cette intelligence aucun arrêt possible, aucun résultat dont elle pourrait s’enorgueillir et dans quoi elle gagnerait un sommeil bien mérité. Il n’y a jamais de résultat- qu’un mouvement toujours à poursuivre. L’amour nourrit et relance ce mouvement : plus on aime et plus ce qu’on aime est à découvrir, c’est-à-dire aimer encore, encore, encore.

 

Les fous, les lépreux, les hystériques, les aveugles, les muets, les paralytiques : le Christ vient à bout de tous : il n’y a que deux catégories devant lesquelles il échoue et s’impatiente : les imbéciles et les doctes.  Ceux-là ont en commun leur suffisance. Personne, jamais, ne leur fera entendre une chose aussi simple : que l’amour est source de la plus grande intelligence possible. La bêtise et l’esprit de système sont deux endurcissements, deux manières d’éprouver sa puissance sur le monde. Personne, jamais, ne lâche de son plein gré la puissance qu’il a, fût-elle imaginaire.

 

Christian Bobin, Autoportrait au radiateur