Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Cette naissance, qu'a-t-elle changée ?

21 Décembre 2010, 15:19pm

Publié par Father Greg

 

 

 

 Noël : lumière de Dieu dans les ténèbres du monde,  jour d'espérance qui chasse la nuit de l'inquiétude humaine. Dieu est venu habiter chez nous, en nous.

 

creche-4 On connait l'histoire, Marie, Joseph, la mangeoire, les bergers … Mais cette naissance, qu'est-ce qu'elle a changée ? Apparemment rien ! Les puissants sont restés à leur place, et le monde n'a pas connu de bouleversement majeur. Pourtant à y regarder de près, bien des personnes ont été transformées, changées, par la vie de cet enfant de Bethléem devenu Jésus de Nazareth, le crucifié ressuscité des morts. Les saints sont là pour nous le rappeler. Et nous n'oublions pas Jeanne, libératrice d'Orléans, si remplie de Dieu qu'elle a prononcé le nom de Jésus plusieurs fois avant de mourir.


Noël a transformé non le monde d'un coup de baguette magique, mais les cœurs de ceux et celles qui voulaient ou veulent bien encore l'accueillir en eux-mêmes.

 

A l’approche du 25 Décembre, nous pouvons retenir deux enseignements de la naissance de Jésus :

Le premier, c'est l'importance de la prière silencieuse devant l'enfant de Bethléem, à l'exemple de Marie. Puissions-nous, nous aussi, vivre des moments de contemplation silencieuse devant nos crèches.

Le deuxième, c'est l'inattendu de Dieu. Souvent, nous avons quelque difficulté à trouver Dieu, ou à croire en Lui, parce qu'Il vient là où on ne l'attendait pas, comme quelqu'un que vous guettez devant votre porte et qui entre par la fenêtre. Par exemple, vous allez à la messe de Noël pour rencontrer le Seigneur et Il se donne à découvrir dans le corps fatigué de votre vieille voisine ou dans les yeux de deux SDF à la porte de l'Eglise.

On connait tous l'histoire de Noël, mais au-delà des lumières artificielles d'aujourd'hui, elle est à redécouvrir, là où on ne la chercherait pas spontanément : dans le silence de la prière et dans les plus pauvres d'entre nous.

Mgr Jacques Blaquart, 20 Décembre 2010.

Commenter cet article