Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Ce que nos mains ont touché... (II)

29 Juin 2012, 02:48am

Publié par Father Greg

3155 710a094f68f2c7c-copie-1

 

 

Des études montrent les effets positifs du toucher 

Le toucher ne profite pas seulement aux enfants. C'est un facteur réel et vérifié de diminution de l'angoisse et d'amélioration du système immunitaire. Ainsi, à l'heure où 75% des salariés se considèrent stressés, le toucher est une solution efficace et concrète contre ce fléau. Si bien souvent on ne peut réduire les causes extérieures de tensions, le toucher est un moyen sûr d'améliorer la capacité d'adaptation des individus : automatiquement, à la suite d'une séance, les hormones anti-stress diminuent et une catégorie de lymphocyte T augmente. 

Les services de relaxation par le toucher qui se répandent dans les entreprises répondent donc parfaitement à ce besoin. 

Les études ont montré également une amélioration de la vigilance et de l'attention et de nombreux métiers bénéficieraient des soins du toucher : que ce soient les métiers qui demandent une attention soutenue, les métiers physiques, tels que bouchers, boulangers; les métiers à risques ou ceux ou le don de soi est important tels que pompiers, infirmières, enseignants, éducateurs… 

Le toucher est un véritable acte de prévention de santé parce qu'il augmente les capacités de défenses de l'organisme et qu'il relance globalement l'ensemble des fonctions du corps; mais plus profondément encore, il reconnecte au sentiment de bien-être parce qu'il relie l'individu à lui-même, aux autres et à la réalité de son environnement. 

Des chercheurs ont apporté la preuve du lien entre le toucher et le cerveau affectif. Ils ont découvert un nouveau réseau de fibres nerveuses appelées C, plus fin et indépendant du système majeur, qui active directement le cerveau le plus profond, le cerveau émotionnel. 
Ils l'ont étudié sur une personne dont les nerfs du bras étaient sectionnés et qui pourtant ressentait les sensations d'une plume à la surface de sa peau. Cette découverte est extraordinaire car elle apporte l'explication scientifique du sentiment de bien-être éprouvé avec le toucher et elle justifie l'importance et le rôle du toucher relationnel pour l'être humain. 

Le plus étonnant est que la médecine chinoise, vieille de 5000 ans possédait déjà cette connaissance. Dans le système analogique d'explication du fonctionnement de l'univers, le système des '5 éléments', elle associe déjà le sens du toucher à l'organe du cœur. Comme le dit l'expression, on a tous 'le cœur sur la main'. Mais encore faut-il que la main soit ouverte ! 

Le toucher ne profite pas seulement à celui qui le reçoit ; il bénéficie aussi à celui qui le donne. Ainsi, les femmes dépressives qui donnent du toucher à leur enfant voient leur état s'améliorer et tissent une meilleure relation avec lui. Des personnes âgées qui massent régulièrement des bébés y trouvent un bénéfice plus grand que si elles étaient massées elles-mêmes. Le toucher est donc un domaine de gagnant-gagnant. Tout le monde y trouve son compte et le masseur reçoit autant que le massé. On peut donc penser que le toucher affecte aussi le cerveau émotionnel de celui qui touche. 

Hervé Péchot.