Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Ce que nos mains ont touché du Verbe de Vie...

28 Juin 2012, 03:23am

Publié par Father Greg

 

Creation-Adam.jpg

Introduction 
Le toucher est l'acte le plus essentiel de l'être humain; mais il a été jusqu'ici fort peu étudié, compris et utilisé. Le toucher est partout : dès le matin, je touche mon corps en me lavant, je prends les aliments de mon petit-déjeuner, et je serre la main de mes collègues de travail…Chacun de nous est positionné vis-à-vis de lui, consciemment ou non : j'accepte la bise de mes proches, je me détourne de quelqu'un d'antipathique, et je tape dans le dos de mes amis. Certains aiment le toucher et d'autres le rejettent, mais il concerne tout le monde. Il est présent dans toutes les activités humaines, de la naissance à la mort, dans tous les milieux, et dans tous les domaines de la vie, familial, professionnel, social, intime. Le toucher a un poids affectif inestimé et inestimable.

Le toucher est un besoin. 

Bien qu'il imprègne notre vie de tous les jours, et malgré les recherches, le toucher reste mystérieux. Les études sont relativement récentes et le champ d'investigation est encore grand ouvert. Aux États-Unis, les premiers instituts de recherche pluridisciplinaires sur le sujet ont apporté des preuves scientifiques, mesurées, des effets du toucher, et ont démontré sa valeur dans de nombreux domaines, qu'il s'agisse de l'enfance prématurée, des personnes âgées ou de certaines maladies. 

Il ne fait plus de doute que l'enfant a besoin du toucher pour se développer. On sait aujourd'hui qu'un enfant qui n'est pas touché ne se développe pas normalement. L'expérience encore proche des orphelinats roumains a démontré que l'absence complète de toucher entraînait des retards de croissance importants et des altérations des facultés mentales. Plusieurs études dans le monde ont prouvé que les prématurés prennent environ 50% de poids supplémentaire lorsqu'ils sont touchés. On a par ailleurs récemment découvert un gène assurant le lien entre la croissance et le toucher ! (données tirées du livre 'les bienfaits du toucher' de Tiffany Field - Payot)

Le toucher de la peau donne la conscience de la matière du corps et le corps ne peut se développer sans le toucher. Un enfant non touché ne peut entrer dans la conscience de son incarnation et développer ses ressources pour grandir. L'être humain a donc besoin de l'autre pour prendre conscience de lui-même ; et par là, il gagne la conscience de la relation. 


Le toucher est le sens premier. Je peux évoluer sans voir ni entendre mais je ne peux vivre sans être touché. Le toucher conduit l'être vers la communication avec l'extérieur, et vers la relation aux autres. Par le toucher tactile, le corps s'éveille. Il apporte à l'enfant la sécurité affective ; il réduit ses pleurs, améliore son sommeil et le rend calme, actif, et sociable. Il l'apaise parce qu'il lui rappelle la sécurité du lien à la mère et le relie à la relation d'origine. A l'extrême, on peut affirmer selon l'expression consacrée que 'l'absence de toucher tue ou affecte gravement la santé physique, mentale et relationnelle'.

Hervé Péchot.

Commenter cet article