Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

A la Croix, Jésus nous révèle que Dieu est Amour

13 Juillet 2011, 05:20am

Publié par Father Greg

 

 

 

vincent-van-gogh-la-nuit-etoilee.jpg« Dieu est Amour » (Jn 4, 8 et 16). C’est notre père Saint Jean qui nous dit cette parole, qui est le terme de toute la Révélation ; et donc, si c’est le terme de toute la Révélation, c’est bien pour nous ; cela doit être notre unique lumière qui éclaire tout. Chaque fois que nous sommes un peu désarçonnés, un peu perdus, il faut qu’au fond de notre cœur revienne cette parole : « Dieu est Amour ». Notre vie n’a pas d’autre sens que de vivre de cette parole : « Dieu est Amour », véritablement amour pour nous. C’est lui qui nous donne notre capacité d’aimer et qui la capte : toute notre capacité d’aimer doit être pour lui ; c’est lui qui la réveille, c’est lui qui la prend. Toute notre vie doit être vécue dans cette lumière.

        

    Cette parole doit résumer toute notre vie : « Dieu est Amour ». Si nous sommes ici, chacun d’entre nous, c’est parce que nous avons cette seule lumière commune, ce seul brasier lumineux qui nous unit tous d’une manière extrêmement forte. Toutes nos petites diversités ne sont rien à côté de cette parole si forte, si grande : « Dieu est Amour ». Il est Amour en tout ce qu’il est et c’est pour cela qu’il exerce sur nous une attraction si forte. Et je voudrais que pendant ces quelques jours, cette attraction de Dieu sur chacune de nos âmes, sur chacun en particulier, s’exerce de la manière la plus pure possible. Vous connaissez bien ce passage de l’Ecriture où l’on voit Elie sortir de la grotte pour le passage de Dieu (1 Rs 19, 9-14). L’Ancien Testament, c’était le passage de Dieu. Le Nouveau Testament, c’est beaucoup plus que le passage de Dieu, c’est Dieu qui habite parmi nous, qui habite en nous (Cf. Jn 1, 14 et 17, 21. Ro 8, 9. Co 6,19 ; 3, 16-17. 2Co 6, 16). Dieu ne fait que passer, il habite parce qu’il est Amour, il habite en tant qu’Amour. Et parce qu’il habite en tant qu’Amour, il faut que nous soyons nous-mêmes totalement pris par lui, jusque dans notre sensibilité. Et elle est fameuse, notre sensibilité quand on est jeune. Que ce soit la sensibilité d’une sœur, d’un frère ou d’un oblat, il faut que tout soit saisi, qu’il n’y ait plus rien à nous et que tout soit à lui. C’est cela que nous affirmons quand nous disons que Dieu est Amour. Nous affirmons que l’amour de Dieu prend tout, qu’il n’y a rien en nous qui ne soit atteint par son amour.

           

 

Or nous savons bien que, tant que nous sommes ici, sur terre, il y a des moments où nous dormons, où nous sommes en retard à l’appel de Dieu : nous faisons autre chose et nous lambinons, au lieu de laisser l’amour de Dieu nous prendre et nous saisir entièrement. Le temps de la retraite doit être un moment où nous voulons écarter toutes les choses secondaires ; nous voulons écarter tout ce qui est second pour être, dans la foi, face à l’appel du Christ. Parce que Dieu est Amour, il nous appelle à vivre éternellement de son amour, à vivre comme des fils bien-aimés du Père qui vivent de lui et par lui. Tout ce qui est second demande d’être rattaché à ce qui est premier, à ce qui est essentiel. Et ce qui est essentiel, c’est que Dieu est Amour, pour chacun d’entre nous. Il faut que cette affirmation ultime, la dernière affirmation sur Dieu, qui nous est donnée dans la Révélation, éclaire toute notre vie. Cela nous est, en quelque sorte, réservé ; saint Jean veut mettre dans notre cœur cette révélation ultime : « Dieu est Amour », et il veut que tout le reste disparaisse, car c’est second et sans importance. Dieu est Amour pour moi, pour chacun d’entre nous, et il nous saisit dans son amour, il nous prend dans son amour. Et dans la mesure du possible nous essayons de ne vivre que de cet amour, qui est l’essentiel de notre vie. Est-ce que vraiment, pour chacun de vous, cette affirmation « Dieu est Amour » est l’essentiel ? Votre être est-il actuellement tout entier finalisé, attiré par  l’amour de Dieu ? il faut qu’il n’y ait rien en dehors de cela. Et pendant ces quelques jours de retraite, c’est ce que nous devons vivre. L’Esprit Saint, qui est présent pour chacun de nous pendant cette retraite, nous fait entendre, nous fait « goûter » cela : Dieu est Amour, et il saisit notre capacité d’aimer, et toute notre capacité de faire quelque chose. Si Saint Jean nous révèle d’une manière ultime que « Dieu est Amour », c’est parce que son dernier désir est de voir dans ses fils, dans ses enfants, que Dieu est pour eux Amour, qu’il est pour eux ce qui les finalise, ce qui crée en eux l’amour et qui met en eux cette soif d’être tout à lui. C’est quelque chose de très grand, de très simple, et durant ces jours il faut que cela revienne tout le temps. Nous ne sommes vrais que lorsque nous pouvons affirmer en toute simplicité, avec beaucoup de ferveur : « Dieu est Amour ». Cela capte toutes nos possibilités et les transforme.

 

MD Philippe, La Sagesse de la Croix.


Commenter cet article