Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Père, dis moi Jésus 

31 Juillet 2021, 17:48pm

Publié par Grégoire.

Père, dis moi Jésus 

« L’oeuvre du Père c’est que vous croyez en Celui qu’il a envoyé ». Jean 6, 29

C'est LE travail du Père que de nous conduire Jésus. Jésus le dit « Personne ne peut venir à moi si le Père, qui m'a envoyé, ne l’attire. Il est écrit: Ils seront tous enseignés par Dieu. Quiconque entend le Père et reçoit sa parole vient à moi »

Dans notre monde moderne, on imagine la foi comme un choix volontaire qui vient de nous « c’est moi qui croit ». Comme si on était capable de Dieu ! Jésus nous dit que croire c’est l’effet en nous du Père qui nous conduit à Jésus. C’est cela la volonté du Père : nous faire entrer dans un contact immédiat, actuel, personnel avec Jésus. C’est cela « faire la volonté du Père » c’est s’ouvrir à ce que Lui veut faire. De même la prière, ce n’est pas dire et demander des choses à Dieu : il sait tout. La prière, c’est s’ouvrir à ce que Lui veut nous donner.

Notre relation à Jésus, notre vie chrétienne n’est pas le fruit de ce qu’on fait. Notre salut ne vient pas de nous, de nos actes. C’est l’oeuvre de Dieu. Seul le Père peut me donner Jésus et m’en faire vivre. Pour nous c’est impossible.

Comme avant de communier, on demande au Père de nous dire une parole « Seigneur, je ne suis pas capable de te recevoir, mais dis une seule Parole et je serais capable » Seul le Père en me parlant me rend capable de recevoir Jésus. Autrement, on ne reçoit pas Jésus. On reçoit matériellement l’Eucharistie, mais il n’y a pas de rencontre. Mais, est-ce que nous demandons vraiment au Père de nous dire une parole ?

Pourquoi est-ce le Père qui nous fait croire ? Parce que croire, c’est accepter de ne pas comprendre, d’être conduit, d’être pris par la main par quelqu’un en qui on a confiance. Croire c’est être comme un enfant. Celui qui n’est pas autonome.

La Bienheureuse Antonia Verna, en créant des écoles et des crèches pour les enfants abandonnés de Pasquaro, et en demandant à ses soeurs de vivre de la gratuité de Dieu et d'être là gratuitement à tous, nous montre prophétiquement que l’Eglise est -ou devrait être comme une crèche pour nous, qui sommes des petits enfants perdus… pour y redécouvrir vraiment que nous sommes enfants du Père, pour apprendre à s’abandonner dans ses mains et entendre sa parole de Père « Père, dis moi une parole, dis moi Jésus » C’est ça la foi. Ce ne sont pas de belles pensées pieuses ou un rite liturgique. Croire c’est vouloir que le Père me conduise à Jésus, me le donne. C’est son oeuvre.

Lorsque Marie demande à l’annonciation : « Comment cela va-t-il se faire ? » L’ange ne répond pas « convertis toi, fais des efforts, prie…» L’ange lui dit « l’Esprit St viendra sur toi, l’Esprit St va venir te posséder. Ne fais plus rien sans Lui. Fais toi toute petite, Entre dans une totale dépendance et Lui va te faire concevoir le Fils du Père » et Marie répond : « que se fasse en moi ce que tu dis, que TA parole prenne chair en moi »

Croire : c’est une confiance absolue dans le Père qui vient me donner son secret, son fils. Est-ce qu’on attend du Père qu’il nous donne Jésus ? 

Cela réclame de le lui mendier, sans se regarder, ni se juger. Ne plus compter sur soi, ne plus s’appuyer sur soi, ne plus croire en soi.

La foi c’est la vie éternelle qui anticipe son heure : le Père vient au devant de nous, pour nous donner son Fils. Parce qu’il veut faire de nous ses enfants bien-aimés. C’est son oeuvre.

Grégoire +

Commenter cet article