Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Que tu dormes ou que tu te lèves, la semence grandit, tu ne sais comment..

12 Juin 2021, 18:53pm

Publié par Grégoire.

Que tu dormes ou que tu te lèves, la semence grandit, tu ne sais comment..

Cette semence jetée en terre qui pousse toute seule, nuit et jour, c’est la vie même de Dieu.

La vie divine est en nous. C’est Jésus lui-même qui est là, donnée à chacun, gratuitement ! La grâce -cette vie gratuitement donnée « est comme une semence jetée en terre » Elle est donc cachée, enfouie. Elle ne change pas la couleur ou l’apparence de la terre. Nous, nous ne voyons que la terre. Notre vie humaine c’est la terre, qui peut être de la boue ou un beau jardin. Mais, ce qui est éternel en nous, caché sous la terre, c’est cette semence.

Cette grâce est encore « comme une graine de moutarde » elle est en nous comme apparemment ce qu’il y a de plus petit, de plus fragile. Pourtant, cette petite graine est le grain de blé jeté en terre qui, même s’il meurt apparement, porte du fruit.

Cette vie en nous, c’est Jésus lui-même, qui veut tout vivre avec nous, et donner une taille, une dimension divine à tout ce que l’on vit. Même à nos nuits et tout ces moments où on ne fait rien. 

Le règne de Dieu c’est quelqu’un ! C’est Jésus, Dieu lui-même qui vient tout vivre avec moi ! Le Règne de Dieu, c'est entrer dans cette amitié avec Jésus et croire qu’il me fait enfant bien aimé du Père avec Lui ! C’est choisir d’être possédé par Jésus qui vient nous tourner vers le Père et les hommes pour les aimer comme il les aime ! Pas moins ! 

Pour ça il faut croire, c’est à dire écouter, entendre chaque jour Jésus me dire ce qu’il fait de moi. « dis une seule parole... »

Il faut espérer, c’est à dire s’appuyer sur le désir efficace de Jésus qui me transforme en enfant bien aimé. C’est son oeuvre en moi. Il n’y a que Lui qui puisse réaliser sa volonté sur moi.

Et enfin, il faut aimer, c’est à dire : le recevoir chaque jour un peu plus. Croire c’est l’écouter, espérer c’est s’appuyer sur ce qu'il fait en moi, et aimer c’est Le recevoir

Le Règne de Dieu en nous, c’est laisser Jésus nous enfanter à la vie d’enfant de Dieu. C’est tout les jours une naissance nouvelle. Non pas des efforts humains, mais entrer maintenant dans l’initiative actuelle de Jésus, qui vient nous posséder, pour que tous nos actes, même les plus simples et les plus banals, aient une dimension éternelle, une fécondité divine. Le règne de Dieu, c’est le laisser nous mettre à sa taille, « en lui » !

Et pour cela il faut ECOUTER, « Ecoute Israël, écoute toi qu’il aime, écoute toi son élu » écoute, c.a.d : « reçois Celui qui veut te prendre en lui, demeure dans ce contact immédiat et personnel avec Lui qui est là pour toi; soit possédé seulement par le regard qu’il a sur toi, Lui qui te donne tout en se donnant à toi, et  qui, en te parlant, te transforme; de même que les paroles sacramentelles réalise une présence efficace de Jésus, Lui nous parlant nous transforme réellement » Ecouter, c’est mendier à Jésus qu'il vienne nous dire toutes ses paroles de manière la plus personnelle, qu’il vienne me les dire.

Espérer, c’est revenir à ce que Jésus fait de manière caché : il ne cesse de vouloir m'introduire dans quelque chose de tout autre : au delà de notre conscience, il nous met vers le Père

Notre lutte, c’est que nous, nous voulons des résultats visibles, tangibles. On préfère s’accrocher à ce qu’on fait, à ce qu'on peut gérer, là où on est à l’aise, rester dans ce qu'on connait. Or Jésus vient nous faire entrer dans quelque chose qui nous dépasse et qui nous laisse toujours pauvres ! 

Nous, on veut du « concret, du visible, des résultats. On ne veut pas de quelqu’un qui nous appauvrit, qui nous rend  mendiant et qui nous demande de nous appuyer sur lui, de lui faire une totale confiance ! C’est difficile cet amour qui est de trop, qui nous devance sans beaucoup d’explications et qui prend la place de celui qui est le dernier aux yeux des hommes

Le silence et l’inefficacité apparente de Jésus sont toujours difficile pour nous ! Cela nous éprouve : La grâce, sa vie est le plus grand don possible dans une totale obscurité.

Son don est certain, mais on n’en voit rien. Il est certain quand on lui demande de nous le redire. C’est pour ça la communion, pour demander à Jésus de venir nous redire qu’il fait corps avec nous, et nous laisser conduire à vivre en enfant du Père.

Jésus vient creuser en nous une attente, une capacité de Le recevoir. C’est ça son oeuvre. Il nous conduit à la petitesse, à l’abandon, à une confiance totale en Lui. À ne plus être maitre de notre vie, à nous laisser aimer. Il est là, en nous, il est cette semence caché en nous, cette toute petite graine, qui nous porte de l’intérieur. Reposons nous sur Lui, sur sa présence. Même si on l’a oublié. Lui nous attend toujours. Il nous attend avec joie.

Grégoire +

 

Commenter cet article