Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Demeurez en moi comme je demeure en vous ...

5 Avril 2021, 13:37pm

Publié par Grégoire.

Demeurez en moi comme je demeure en vous ...

« Jésus vint à leur rencontre et leur dit : Je vous salue » Matth. 28, 9

La résurrection, c’est une nouvelle présence de Jésus pour nous. Mais nouvelle de façon telle que rien de notre univers n’est extérieur à sa présence !

Toute la vie apostolique de Jésus était une préparation vers ce réel commencement qu’est la résurrection. Qu’est-ce que ça veut dire ? La résurrection ce n’est pas quelque chose qui est arrivé à Jésus, un évènement dans son itinéraire, un truc nouveau pour Lui dont on vivrait un peu de loin. 

Non ! La résurrection c’est Jésus Lui-même : « Je suis La Résurrection » C’est Jésus qui, par son incarnation, à pris toute notre humanité, et qui assume, qui absorbe -le mot est impropre- et s’empare de tout notre univers : notre monde, chacun de nous est dedans Jésus, et Lui est présent à tout ce que nous sommes : nous sommes comme une seule personne avec Lui. Rien n’est extérieurement changé, mais en fait, tout, absolument tout, est changé !

Jésus a comme vécu toute sa vie pour nous préparer, nous faire entrer dans cette assomption qu’il réalise de toute notre personne. Il a comme retardé l’effectivité de notre assomption pour qu’on ne soit pas trop aveuglé, qu’on puisse accueillir comme des amis, pauvres, sans aucun droits, son don qui dépasse tout ce qu’on aurait pu imaginer. Mais dans sons intention, c’était réalisé dès le premier moment. Et l’intention de Dieu n’est pas virtuelle comme la notre, elle est substantielle, divine. Son intention, son désir c’est Lui. 

Pourtant, on reste avec toute ces fausses croyances qu’il faut absolument observer telle ou telle règle pour être possédé par Lui. Or, nous sommes en Lui. Aujourd’hui ! 

Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas refuser son don. Bien sûr. Chaque fois que nos opinions prennent le dessus, qu’on ne croit pas à cet amour qui est de trop, qu’on pense qu’il se trompe, on peut alors refuser de vivre de son don. Son don est effectif, mais on eut continuer à vivre comme si de rien n’était, comme des gens prudents, pieux, religieux même, mais pas chrétien, c’est à dire comme si ce n’était pas pour nous !

C’est pour cela que Jésus parle à ses femmes : même ses apôtres sont encore incapables d’entrer dans cette re-création, leur peur des grands prêtres les aveugle et le passé les transforme en statue de sel ! 

Et Jésus passe par celles qui sont toutes attentes, toutes réceptivités, pour qui il n’y a que l’amour qui compte. Il en fait ses anges, ses envoyées : les saintes femmes, apôtres du Ressuscité, apôtres des apôtres !

Si la création avait commencé par l’homme, la recréation est bien à partir de la femme, de Marie et des saintes femmes derrière elle, manifestant là le coeur du Père, ce qu’il y a de plus intime en Lui et dans quoi il nous introduit : cette gratuité l’amour qui désire plus que tout nous rendre extrêmement vulnérables. 

Grégoire +

Commenter cet article