Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Alors leurs yeux s'ouvrirent

7 Avril 2021, 14:57pm

Publié par Grégoire.

Alors leurs yeux s'ouvrirent

« Quels évènements ? » Luc, 24, 19

Les hommes aiment rester dans les évènements. Ça leur évite de s’engager personnellement. Les médias relatent des évènements qui ne sont que des faits matériels, la surface des choses pour critiquer, juger, culpabiliser ou dramatiser le réel.

Or malheureusement pour eux, Dieu n’est jamais dans des évènements. Il est au-delà du temps et du devenir. Il EST. Et notre humanité, par Jésus, est au-delà des évènements. Par l’incarnation, le temps est entré dans l’éternité, l’espace dans l’omniprésence de Dieu… En cela, les médias, les journaux font un mal terrible à notre soif de connaitre la plus profonde. C’est un mal terrible que de maintenir les personnes à une vision évènementielle, à maintenir les personnes à la surface des choses, dans leur vécus et leurs petits drames. Et ça tue !

« Esprit sans intelligence, cœurs lents à adhérer au mystère » Lorsque l’on en reste à la succession de faits qui défilent, nous sommes comme des animaux qu’on mène de l’étable au pré et du pré à l'étable, comme dit le psaume 48 : « l’homme dans son luxe ne comprend pas, il ressemble au bétail qu’on abat ». La connaissance possédée, plus grand luxe humain, nous pousse à vouloir nous emparer du réel, et ne nous fait rester qu’au seuil du réel. Alors, le réel s’abat sur nous comme sur du bétail : « ils étaient tout tristes » des esprit sans intelligence.

L’intelligence réaliste, la foi, la contemplation adhère à ce qui est au-delà de ce que nous en possédons. Être intelligent c’est connaitre ce qui est au-delà de nous, ce que nous ne pouvons que toucher, de manière actuelle, sans rien en posséder. Pour ça l’intelligence doit être porté par l’amour : pour être attiré, pour sortir de soi et connaitre ce qui nous dépasse : l’autre et Dieu. 

C’est bien pour cela, que c’est le don de Jésus dans l’eucharistie qui nous conduit le mieux à cette sortie de nous-même; si on est pris par le don de Jésus, si on a un cœur  désirant, aimant, qui fait qu’on s’oublie soi-même, alors on accepte de vivre de ce don sans rien en posséder, sans regarder les résultats ou notre vécu -nos petits évènements à nous- on est mis comme hors de soi. 

C’est là, la plus grande préparation à la vie éternelle -avec la charité fraternelle, à cette présence actuelle de Jésus ressuscité qui nous porte, avec qui nous sommes comme une seule personne, cette « subsistance mystique » dont parle certains théologiens du moyen-âge.

C’est lorsqu’on a un cœur tout brulant, pauvre de tout regard réflexif, que Jésus peut nous introduire dans ce qu’il a réalisé, qui est là, sous nos yeux, mais qui est trop lumineux pour nos yeux, trop silencieux pour nos oreilles remplies de bruits.

Jésus, qui est La Résurrection, est présent à tout l’univers, personne n’y échappe, alors que Lui échappe à tout les petits concierges et autres pseudo-commentateurs qui ne dépassent pas la surface des choses.

Jésus La Résurrection, c’est notre humanité, notre chair présente de La présence de Dieu; C’est l’assomption de la chair humaine en Dieu, qui est alors une matière subtile, unique, échappant à l’attraction terrestre; elle est donc notre lieu, notre temps, La réalité, donc le seul évènement réel qui nous imprègne et nous affecte plus que tout le reste.

Grégoire +

Commenter cet article