Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Répandu en pure perte

29 Mars 2021, 14:54pm

Publié par Grégoire.

Répandu en pure perte

« Marie avait pris une livre d'un parfum très pur et de très grande valeur; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu'elle essuya avec ses cheveux; la maison fut remplie par l'odeur du parfum ». Jean 12,1-11 

Ce parfum répandu de Marie éclaire toute la semaine sainte. C’est LA lumière sur le don de Jésus à la Croix jusqu’au Sépulcre. Ce geste, ce parfum d’un grand prix, répandu gratuitement, que l’on ne peut pas récupérer, c’est une initiative de Marie pour remercier Jésus qui a ressuscité son frère Lazare. 

Cet événement extraordinaire de Lazare revenu de chez les morts, dit en avance Jésus qui nous uni définitivement à Lui à la Croix. On a tout reçu et on reçoit tout ce que l’on est de Dieu actuellement. Mais la résurrection, c’est toute notre vie qui est reprise, gratuitement, pour vivre l’amour du Fils pour le Père: Jésus nous uni à lui, sans coopération humaine, pour qu’on aime par Lui, avec Lui, en Lui.

C’est ce que ce geste de Marie proclame: ce parfum répandu révèle ce que Jésus se fait pour chacun de nous « parfum d’un grand prix » répandu en pure perte. Et il faut être marqué par ce don, pour que toute notre vie devienne une grande réponse à cet amour, pour ne plus vivre que dans l’action de grâce, que nous nous offrions à lui, sans chercher à récupérer quelque chose de notre don. 

L’action de grâce n’est pas simplement un remerciement, mais c’est revenir à ce don actuel et total de Jésus pour nous. À ce don absolu de Jésus qui meurt pour nous dire son amour. Tant qu’on a pas touché ça, on reste des gens pieux, on reste avec nos petites lois, nos petites prudences, nos petits calculs, nos petites peurs. Et c’est insupportable parce que ça tue l’amour ! Tout ces regards utilitaires, économiques qui voudraient que tout soit efficace, profitable, que ça serve à quelque chose ! Ça, c’est précisément être Judas, celui qui le livre: « Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d'argent que l'on aurait données à des pauvres ?» C’est le regard jaloux et amer de celui qui n’aime plus, qui n’a comme critère de vie que la valeur économique des choses. Il faut que ça serve ! Qu’on soit des exemples. C’est le prototype de celui qui n’est que ce qu’il fait ! 

Et Jésus répond: « Silence ! Laisse-la ! Tai-toi ! Ce parfum dit mon ensevelissement.» Jésus ne supporte pas qu’on réduise l’amour quelque chose d’utile, qu’on juge quelqu’un qui aime et qui se donne. L’Esprit Saint n’aime que ceux qui aime ! Et quand on aime, c’est toujours de trop, c’est toujours excessif, sinon ce n’est pas aimer ! Jésus défend farouchement ce qui relève de l’amour, parce que c’est sacré. L’homme n’a pas a y toucher, même un apôtre ! 

C’est cela son don à la croix. Et c’est lorsqu’il n’est plus que cadavre, remis à la terre, qu’il est ce parfum répandu pour le Père et pour nous, en pure perte, gratuitement, inutilement. C’est cette capacité d’aimer qu’il nous donne dans cette semaine sainte, cette semaine d’amour, cette semaine des secrets communiqués à ceux qui mendient son amour. C’est sa soif pour nous.

Grégoire +

Commenter cet article