Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Le Père, pure attraction silencieuse

18 Mars 2021, 17:25pm

Publié par Grégoire.

Le Père, pure attraction silencieuse

Mon Père est toujours à l’œuvre et moi aussi… le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait ce que le Père fait : comme le Père relève les morts et les faits vivre, ainsi le Fils fait vivre qui il veut » Jn 5, 17-47

Jésus dans ce grand discours où il se dit Fils du Père, donc l’égal de Dieu, Jésus nous révèle son grand travail, son œuvre, le salut qu’il vient réaliser. Le salut c’est son œuvre. Et ce n’est plus « bien et mal » c’est « mort et vie ». Son œuvre est une oeuvre de résurrection ! Il vient juger, c’est à dire discerner, non plus entre ce qui est bien ou mal en nous, mais discerner comment dans ce qui est mort donner une nouvelle vie, la sienne, celle du Fils bien aimé ! Il vient faire œuvre de résurrection: don d’une vie nouvelle dans tout nos lieux de morts.

Et la résurrection, c’est très concret, c’est nous mettre immédiatement face au Père, nous faire vivre du Père, puisqu’en en agissant comme le Père, il nous fait voir le Père. Et ainsi, on est fait Fils du Père !

On comprend alors la rage des pharisiens, qui sont furieux que chacun ne soit pas récompensé en fonction de son application de la Loi. C’est pour eux insupportable d’entendre que Dieu vient se donner gratuitement là où c’est mort ?! 

Or, c’est cela l’œuvre de Jésus : il est pour nous la présence du Père, son visage, sa tendresse, son regard. « Qui me voit, voit le Père » Et ce qui en témoigne, c’est qu’il accomplit cela à la Croix. Jésus choisit la Croix, c’est à dire qu’il choisit de se servir de la violence humaine, de la trahison amicale, des rejets religieux, politiques pour s’offrir, se donner. Il fait de la Croix un acte d’amour, c’est là qu’il se donne jusqu’au bout, totalement, gratuitement au Père et à nous. Et là il nous montre le Père : Celui qui est une pure source. 

Et le don de Jésus à la Croix n’a pas d’autre raison ou utilité qu’aimer le Père parce que c’est Lui et nous aimer parce que c’est nous. Et c’est cet acte d’amour, vécu par un homme-Dieu qui nous sauve, puisqu’alors cet acte imprègne toute notre humanité, tout notre monde. On en est imbibé.

Cet acte, c'est Jésus qui aime le Père, qui se donne à Lui en attendant tout de Lui. C’est ça « le Père » celui qui est donné en pure perte. Et, on ne connait le Père que lorsqu’on s’offre à Lui en attendant tout de Lui. Tout c’est à dire, non pas une récompense, un titre, mais Le Père Lui-même. Le Père ne peut se révéler à nous, se donner à nous, si on lui a offert tout désirs de reconnaissance, toutes gloires humaines…

Les pharisiens ne peuvent connaitre le Père puisqu’ils attendent une gloire de ce qu’ils font, une reconnaissance les uns des autres. 

C’est ça la résurrection : c’est Jésus qui fait de la Croix, de cette mort, de cet acte de torture, le lieu de la révélation de Dieu qui n’est qu’amour. Il vient, là, donner une signification divine au mal, à la souffrance, à la mort. Et donc toutes nos croix, toutes nos souffrances, toutes nos luttes, mêmes nos péchés, toute présence du mal dans nos vies, deviennent un lieu d’offrande de soi, un acte d’amour total, une manière d’être offert au Père !

La résurrection, c'est quelqu'un ! C'est Jésus. C’est Lui qui descend dedans ce qui nous fait pâtir, se servant du mal, même de nos fautes, pour faire de nous des agneaux, nous mettre dans cet état victimal, pour être donné en pure perte; et donné, non pas dans un don généreux et noble, mais donné à travers un acte justement pas très glorieux, où on est fait offrande, on est offert selon la manière que Lui veut pour nous. Là on agit en Fils, on est vers le Père en étant comme Lui source pure, répandu en pure perte.

Grégoire +

 

Commenter cet article