Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

L'amour est aveugle

1 Mars 2021, 17:40pm

Publié par Grégoire.

L'amour est aveugle

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Ces paroles de Jésus, qui sont actuelles, doivent nous donner une très grande joie : parce que c’est comme ça que Jésus est pour nous : miséricordieux ! 

La miséricorde, c’est prendre la misère de l’autre dans son coeur : misère-in-corde. Et ma première misère, c’est que je n’existais pas, j’aurais pu ne pas exister. Et Dieu m’a voulu et m’a donné d’exister. La première miséricorde c’est cette gratuité absolue de Dieu envers nous qui nous donne notre existence ! Actuellement Dieu me veut, m’aime et son amour me fait exister, me fait apparaitre en Lui. Rien ne l’obligeait à me créer. Vivre de ce don actuel doit nous mettre dans une joie absolue. Si on est foncièrement triste, ce n’est pas notre caractère, c’est qu’on a mis un droit sur notre existence. La joie vient de ce qu’on rend grâce, et premièrement du don actuel de notre existence :maintenant, par Lui je suis, je me reçois de Lui !

Si on ne vit pas de cette action gratuite de Dieu, de Dieu qui nous aime parce que c’est son bon plaisir, alors, on devient comme les pharisiens, on se pose en mesure, ce qu’on a compris devient le modèle selon lequel on juge les autres, et surtout on me juge; parce que tout manque d’amour, de gratuité envers le prochain cache un manque d’amour envers soi ! 

C’est le cancer du démon que de mettre l’esprit critique en premier. Juger, critiquer, accuser, au nom de sa justice, de sa petite spiritualité, de l’ordre qu’on a pensé. C’est ça le péché impardonnable : c’est refuser que l’amour soit aveugle, qu’il prenne tout; se faire mesure, ce primat de la critique c’est refuser l’Esprit St.

C’est pour ça que Jésus implore avec force: "soyez miséricordieux, ne jugez pas, pardonnez": cela réclame de faire taire nos raisonnements, de taire ce primat de la loi, d’offrir nos conforts spirituels, ne plus se regarder et de toujours, mais absolument toujours faire passer l’amour en premier. Et l’amour, ce n’est pas de correspondre à un modèle idéal, c’est un don total de soi au pauvre, surtout celui qui n’a même la force de mendier mon aide ! C’est aller chercher le pauvre qui n’a plus de force tellement il a honte ou tellement il est blessé.

Celui qui juge ou critique son frère ou sa soeur, juge Jésus qui l’aime inconditionnellement. Toute critique est un orgueil, il y a derrière un refus de la gratuité de Dieu pour nous.

Dieu a permis le péché pour que l’amour aille plus loin. Tant qu’on a pas compris ce primat absolu de l’amour, on ne connait pas Dieu. Pour cela, il faut mendier de découvrir combien Jésus se fait Agneau pour moi : tant que je crois que je peux m’en sortir par moi-même, je n’ai pas découvert Jésus. Jésus, avant même que j’ai demandé son pardon, son aide, il a prit ma place, il a porté toutes mes fautes et il m’a donné sa place. 

C’est cela la miséricorde : prendre la place de mon frère ou ma soeur, porter ses fautes comme si c’était les miennes, faire l’offrande de sa vie pour l’autre : ce n’est ni remplir un contrat, ni être propre sur soi, mais perdre sa vie. Cela implique d’y laisser sa peau. Passer pour un salopard parce qu’on a pris la place de l’autre. C’est un don aveugle, excessif, en pure perte. C’est cela Jésus pour nous.

Grégoire +

 

Commenter cet article