Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

D’un amour éternel je t’ai aimé

26 Mars 2021, 17:05pm

Publié par Grégoire.

D’un amour éternel je t’ai aimé

« Il écrit dans votre Loi: ‘J’ai dit, Vous êtes des dieux’. Ceux à qui Dieu s’adresse, il les appelle dieux. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu” »

La lutte la plus profonde, celle des pharisiens et la nôtre, c’est de ne pas réduire le don actuel du Père à ce qu’on en comprend. C’est pour cela que la conversion que Jésus réalise dans notre vie, car c’est Lui qui nous convertit à Lui-même, c’est de nous dépouiller de nos idées, de nos opinions, de nos volontarismes, de nos projets idéaux, et nous ouvrir à ce que Lui fait.

Déjà, dans l’Ancien Test, Dieu ne cesse de presser son peuple à entendre son don: « Écoute Israël ! d’un amour éternel je t’ai aimé… et pourquoi t’ai-je aimé ? Non parce que tu étais aimable, car tu es le plus pauvre de tout les peuples: c’est mon amour qui t’a donné d’exister et d’être aimable. Alors, pourquoi t’ai-je aimé ? parce que je suis Amour, un feu dévorant… » Jérémie 31.

Mais, plutôt que croire en l’amour de Dieu pour nous, les hommes préfèrent chercher à essayer d’être maitre de leur vie ! Alors Dieu prend l’initiative de débarquer en Jésus pour nous crier son don, puisque ce qu’est Jésus, c’est ce qui nous est donné à vivre. Jésus ne vient pas faire quelque chose pour nous, non, c’est bien plus: il est Lui-même ce qui m’est donné. Le salut c’est Lui. Et, par son don, il n’y a plus de distance entre lui et moi. 

Et s’il nous dit son don par sa parole, c’est surtout par ce grand geste de la croix, ce don total qui est de trop, qui assume tout en nous, en commençant par nos échecs.

La conversion, ce qui plait au Père, c’est cette confiance aimante que Jésus me fait être fils bien-aimé avec lui, tout de suite ! Jésus vient pour nous prendre dans sa vie de Fils vers le Père. La Croix, c’est Jésus qui ne se sert plus de la parole, mais du mal, de nos fautes pour nous dire que rien ne l’empêche d’accomplir cette union vitale avec nous.

Son amour veut tout, c’est pour cela qu’il est insupportable quand on veut contrôler sa vie. Entendre Jésus nous dire: « détruisez vos petits temples intérieurs, détruisez vos attentes de salut temporel, vos bonnes consciences, vos idées pieuses, pour demeurer en moi, dans ma parole, elle seule engendre un confiance aveugle, une joie vraie, cette espérance forte en ce que -moi, Jésus- je fais en vous. » 

La conversion chrétienne, c’est être certain du débarquement actuel que Jésus fait en moi, , tout de suite. Nos nuits, nos épreuves sont le signe que Lui travaille : il nous dépouille de nous-mêmes.

Et la semaine sainte, c’est pour être attiré par cet amour, attiré par ce qui est impuissant, fragile, petit, inutile, inefficace, ce devant quoi on détourne le regard, ce qui n'a rien pour séduire. C’est là qu’il vient nous dire qu’il fait de nous des Fils bien aimé du Père.

Grégoire +

 

Commenter cet article