Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Quoi ? Vous ne comprenez pas encore ?

16 Février 2021, 17:10pm

Publié par Grégoire.

Quoi ? Vous ne comprenez pas encore ?

« Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? » Mc 8, 17-21 

Notre psychologie malade nous fait facilement entendre cette parole comme une impatience ou un agacement de Jésus. Comme si les miracles réalisés devait prouver quelque chose ! 

Or Jésus dit cela d’une manière maternelle, comme lorsqu’il explique les écritures aux disciples d’Emmaüs. Parce que toute l’oeuvre de Jésus c’est, non seulement de nous faire entrer dans quelque chose qui nous dépasse, qui n’est pas à notre taille, mais de montrer où est la lumière pour en vivre.

À Cana, la demande de Marie « ils n’ont plus de vin » précipite Jésus dedans ce qu’il est venu réaliser : « mon heure n’est pas encore venue ». Nos désirs et nos manques obligent Jésus à hâter son heure, à nous donner la lumière et l’amour même du Père.

C’est pour cela qu’il dit : «méfiez-vous du levain des pharisiens » parce que ceux-ci croient avoir connaissance des desseins du Père et de la manière dont il nous conduit : comme si il allait se donner au terme d’une longue perfection acquise. 

Et surtout, les pharisiens croient parce que quelque chose d’extraordinaire s’impose à eux; c’est une croyance apologétique : ils sont obligés, convaincus. Leur foi n’est pas le fruit d’une rencontre et d’un amour personnel.

Or, là où Jésus nous conduit à vivre de Lui, c'est immédiatement et dans les moyens qu’il utilise : le pain qu’il a multiplié, le vin qu’il a donné en surabondance à Cana.

En effet, si les signes accomplies conduisent à accepter d’être conduit par Lui; surtout, ce sont des signes qui nous disent et nous donnent Jésus

Dans l’ancienne Alliance, les signes, comme les instruments sont ce dont Dieu se sert comme un moyen, un pont, un chemin pour nous conduire à autre chose; ce sont des passages vers autre chose. 

Dans la nouvelle Alliance, parce que c’est une alliance d’amour, dans le moyen utilisé, dans le signe, je vis immédiatement de Celui qui utilise ce signe pour se dire. La médiation, l’instrument me donne et me révèle celui qui m’aime. Cela ne fait pas nombre, ça ne se rajoute pas de l’extérieur ! 

Au contraire, cela me donne d’être plus proche. Il n’y a plus de distance entre Jésus et les moyens qu’il utilise, les personnes qu’il me donne à connaitre. Parce que c’est un amour Divin, Dieu est présent dedans tout ses instruments. Les instruments ne sont pas des obstacles, ou ne mettent pas de distance, au contraire, ils rendent son amour plus tangible, plus proche, plus concret.

C’est dans la matière même du vin donné en surabondance à Cana ou du pain multiplié que Jésus se donne à vivre, à connaitre et à aimer ! De même qu’aux disciples d’Emmaüs, Jésus leur montre comment c’est dedans la croix, la souffrance, la violence, les blessures, qu’il y a une révélation, une nouvelle lumière, un don d’amour unique. 

La souffrance ou la croix ne sont pas d’abord un passage, un moyen pour autre chose, mais là où je dois ouvrir les yeux pour entrer dans une nouvelle lumière, un nouvel amour qui m’est donné,

C'est donc aussi y trouver un repos, parce que si il y a là un don personnel, alors cette lumière et ce don sont victorieux de ce qui leur est normalement contraire. est la victoire dont Jésus veut qu'on vive : ce qui est inhumain, contraire à l'amour, est utilisé par Jésus pour se dire et se donner ! Parce que l’amour divin est capable de se servir de tout pour se donner, pour s’adapter à nous ou nous adapter à Lui.

Mais pour entrer dans cette voie, seul un coeur marqué par une connaissance personnelle, seul un coeur vulnérable à l'amour, désireux d'aimer, peut se laisser conduire à recevoir, là, une nouvelle lumière; seul une intelligence qui est mendiante du coeur d'un autre, peut se laisser conduire dans cette manière dont l’amour se dit et se donne.

« Et alors, vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? »

 

Grégoire +

Commenter cet article