Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Le Verbe, Lumière et Consolateur

2 Février 2021, 19:35pm

Publié par Grégoire.

Le Verbe, Lumière et Consolateur

La présentation de Jésus au temple est une nouvelle annonciation ! Donc une nouvelle révélation ! La première annonciation se déroule dans l’intimité de Nazareth. C’est le Père qui, par un ange, vient demander à Marie si elle veut bien accepter de porter son secret éternel. Que le Fils du Père devienne son fils !

Au temple, c’est à travers l’offrande liturgique du premier né, le service des prêtres -Syméon, et l’attente des prophètes -Anne, que le Père demande à Marie, de recevoir, d'entrer dans quelque chose de nouveau de sa paternité.

« Mes yeux ont vu ton Salut : Lumière pour éclairer les nations ! » Syméon manifeste le passage de la Loi, des prêtres et des prophètes, à la Lumière ! 

Israël était consacré au Seigneur par la Loi, (et était ainsi  premier donc Roi de tout les peuples), la médiation des prêtres et par les prophètes. Le chrétien est consacré, il « devient sacré avec.. », non pas l’application de la Loi, non pas la liturgie ou un ordre hiérarchique, mais par la lumière qu’il reçoit, qu’il cherche et qu’il devient : « vous êtes la lumière du monde » Matt 5, 14.

On est consacré non pour appliquer une liturgie à la lettre, être des gendarmes de la Loi ou vivre selon un ordre hiérarchique ! Mais pour être Lumière avec et comme Jésus ! C’est la lumière qui nous consacre : « Consacre les dans la vérité ! Ta parole est vérité ! » Jean 17, 17.

Pourquoi La lumière ? Parce que Dieu est Lumière et Amour ! Et qu’il n’y a pas d’amour sans lumière ! Parce qu’en Jésus, toute sa personne est lumière : il éclaire, il conduit, il fait comprendre et donne à toute choses une signification divine. Vivre de l’Esprit du Fils Bien-aimé, c’est chercher à connaitre qui il est : « Pour vous qui suis-je ? » et cela seul nous consacre à Lui, nous donne un esprit pur, virginal ! L’obéissance à la Loi ne rend pas pur ! Ni ne consacre à Dieu ! Et puis, la personne humaine est capacité de devenir toutes choses en les connaissant : ce que je connais je le porte en moi, et plus je connais quelqu’un -plus signifie atteindre l’autre dans ce qui est le plus lui-même, plus j’atteins l’autre de l’intérieur, plus je suis capable de l’aimer.

Jésus lumière est ce que Syméon attendait « la consolation d’Israël » Luc 2, 25. Consolation, en grec, c’est le même terme que l’Esprit St donné à la Croix : le Paraclet ! Jésus est le premier paraclet, le premier consolateur, car il est lumière paternelle : « Qui me voit voit le Père » Jn 14, 9.

Il est aussi « action de Grâce » comme le dit la prophétesse Anne voyant Jésus : « Et à cette heure ayant été là, elle rendait grâce » Luc 2, 38. « Action de Grâce et eucharistie » c’est exactement la même signification. Jésus est action de grâce, offrande totalement gratuite de tout Lui-même.

Voilà donc le passage du « prêtres, prophètes et rois » de l’Ancienne Alliance -que l’on attribue paresseusement au nouveau Testament, à « Lumière, Consolation et Action de Grâce » ! Jésus est le Salut comme « Lumière, Consolation et Action de Grâce »

Et comment est-il révélé ainsi ? « En provoquant la chute et le relèvement de beaucoup en Israël » Jésus est lumière en nous dépouillant, en nous appauvrissant de nos acquis, de nos avoirs spirituels. 

Pourquoi ? Lorsque la lumière est trop forte, on est comme aveuglé, de même lorsque l’amour est trop intense, il nous éprouve ! C’est pour cela que Jésus est un « Signe de contradiction ». Parce qu’il est de trop pour nous, que son don se fait comme dans un échec apparent, un rejet, un désastre. Et c’est là qu’il est « Lumière, consolation et action de grâce ». 

Marie, tous ceux qui veulent vivre de l’esprit de Marie, donc de la vie consacrée, le Père veut les associer à cette œuvre de lumière : « un glaive te transpercera le cœur afin que soient révélées les pensées d’un grand nombre ». Luc 2, 35.

De même qu’Abraham qui a reçu Isaac de Dieu lui-même, Marie a reçu Jésus; et, Abraham est entré dans une nouvelle paternité, qui pour lui a pris la forme d’une offrande de son fils Isaac : l’amour de Dieu est tellement de trop qu’il nous éprouve ! De même Marie à la Croix entre dans une  nouvelle maternité à l’égard du genre humain, mais ce don prend l’apparence de quelque chose de négatif tellement il est de trop : l’offrande de sa maternité envers Jésus. Cette offrande est réellement, en premier, un nouveau don du Père pour elle, donc une consolation, donc un motif d’action de grâce ! 

C’est cela le Glaive : c’est le don d’une lumière qui est telle qu’elle nous blesse, parce que c’est une lumière qui est plus substantielle que notre propre personne.

C’est cela la signification propre de la vie consacrée : cherchant à vivre de Celui qui est La Lumière, la vie consacrée est lumière, car elle vit et manifeste déjà ce que secrètement tous attendons ! Nos attentes les plus profondes, la vie consacrée les révèle. Comme sur un film photographique, c’est le négatif qui révèle ce qui est sur la photo. Ainsi ces blessures que l’on porte, révèlent et manifestent les désirs, les attentes que le monde veut vivre, mais dont il n’a pas conscience !

La Croix est bien cet évènement apparemment négatif, signe contradictoire qui révèle les désirs les plus profonds que chacun attend; Il faut saisir que dans les luttes que nous vivons, il y a une lumière qui est donnée, qui donne sens à ces luttes et qui permet de les porter; sans cette lumière, on fait le dos rond, on attend que ça passe et on pleure … on désespère. 

Or, la lumière nous apporte une vraie consolation, celle d’être certain d’être aimé jusqu’au dans nos blessures, cette lumière c’est connaître cet amour pur et total dont notre cœur a soif ! Et là alors, on peut demeurer dans l’Action de grâce ! 

La vie consacrée implique : l’annonciation à Nazareth, ce secret intime d’amour entre le Père et nous, vivre du désir gratuit du Père sur nous, c'est un désir : on n’est pas fait naturellement pour être consacré, c’est une réponse gratuite à un amour gratuit; On anticipe la vie éternelle, on gagne du temps !

Et, l’annonciation au temple, pour faire œuvre commune avec Jésus, en choisissant de le suivre, d’être à son rythme, d’être possédé par ses paroles et ses gestes, pour être Lumière dans toute notre personne; en acceptant d’être un signe de contradiction, d’être un échec apparent, d’être même comme compromis avec le péché : on a dit de Jésus qu’il « séduisait la foule, qu’il détournait de Dieu ! », et donc de provoquer apparemment la chute des malades de la Loi... 

Lorsqu’on fait de Lui seul notre Lumière -ce qui implique d’être des mendiants acharnés de sa Lumière, on devient Lumière, on est fait Lumière ! Seul chemin pour être Consolateur et Action de grâce, offrande silencieuse d'amour pour Lui !

 

Grégoire +

 

Commenter cet article