Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Pose-moi comme un sceau sur ton coeur

27 Janvier 2021, 19:00pm

Publié par Grégoire.

Pose-moi comme un sceau sur ton coeur

« Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait (...)  Que celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

Cette parabole du semeur nous semble tellement connue ! Et précisément on l’entend comme si l’efficacité de la Parole de Dieu dépendait de notre écoute, de notre bonne terre ! 

Or, lorsque Jésus parle, sa parole, étant substantielle, est efficace par elle-même. Ce qu’elle dit, cela se réalise !

Nous, quand nous parlons, nous exprimons ce que nous portons, ce que nous pensons, connaissons, et très souvent nous répétons des opinions, nous faisons du bruit, du vent, pour combler le vide… Et nous oublions que la parole est sacrée, elle dit notre personne, ce que nous sommes, nos secrets personnels !  

Quand Jésus parle, il dit ce qu’il est, il nous dit le Père. Il ne dit pas d’abord des trucs à faire ou à accomplir. Or, on entend trop souvent l’évangile comme si c’était une recette de cuisine à appliquer. Comme si Jésus avait besoin de nous pour que ce qu’il dit soit réalisé ! Mais non ! Sa parole est créatrice ! Lorsqu'il dit « Que la lumière soit » la lumière est ! Si il dit "Pains" les petits pains arrivent !

Et cela, c’est parce qu’on l’écoute comme on écouterait n’importe qui; en effet la parole humaine ne crée rien. La sienne est substantielle : elle fait partie de Lui. La parole de Dieu c’est Dieu .. pour nous ! 

C’est en cela que tout ce que dit Jésus, cela se réalise ! Et quand, à la messe, j’utilise les paroles de Jésus, ces paroles pardonnent, ces paroles nous rendent bons, nous rendent saints, et font que ce n’est plus du pain, mais Lui, dans son corps. Jésus obéit à sa parole lorsque je la dis !

Aussi, puisque sa parole est efficace sur nous, sur chacun, nous sommes donc déjà son corps, sa présence ! Puisque les paroles de la consécration transforment le pain, mais tous ceux qui sont autour aussi en une présence de grâce ! Évidemment ! Mais nous, nous n’y croyons pas ! On ne veut pas l’entendre ! C’est de trop pour nous ! 

On n’entend pas que c’est Jésus, parce qu’on n’a plus un cœur d’enfant ! A force d’écouter tous les bruits du monde, de les répéter, cela nous alourdit, on est devenu sourd et on appelle ça « être adulte ».

« Ceux qui sont la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un » sont ceux qui ne se dispersent pas en ragots, en futilité, qui ne parle pas pour faire le gendarme, mais réservent leurs paroles pour ne dire que leur cœur, le secret de leur âme !

On est un cœur pur, une « bonne terre », quand on mendie à Jésus, quand on le harcèle de nous dire jusqu’au bout, ce qu’il a déjà fait de nous ! C’est la seule raison pour laquelle on peut répéter certaines paroles, comme celle de l’annonciation, du magnificat : c’est pour entendre qui nous sommes pour Lui ! Ce n’est pas pour répéter à Dieu des choses qu’il sait mieux que nous !

C’est pour cela qu’il nous dit : « Je ne vous appelle plus ‘serviteurs’, mais ‘amis’, parce que TOUT ce que j’ai entendu du Père je vous l’ai fait connaître » 

La bonne terre, c’est celui qui sait que par lui-même il ne sait pas bien écouter, alors il mendie à Jésus de la lui faire entendre, de nous la « graver comme un sceau sur notre cœur » Ct 8, 6.

Grégoire +

Commenter cet article